Test Sony Xperia 1 : Il avait tout pour réussir !

Dévoilé en grande pompe lors du MWC 2019 en février dernier, Sony a créé la surprise et le buzz en présentant son Xperia 1, un smartphone atypique à plus d’un titre, et avec pleins de promesses intéressantes (écran 21;9, triple capteur avec module caméra professionnel…).

Au détour de ce test du Sony Xperia 1 vous découvrirai si oui ou non, Sony a réussi à honorer toutes ses promesses. Spoiler alerte : non, du moins en partie.

Spécifications du Sony Xperia 1

Écran– Ecran OLED de 6,5″
– Définition 1644 x 3840
– Densité 643 ppp
– Format 21:9
SoC et GPU– Snapdragon 855
– Adreno 640
Mémoire– 6 Go de RAM
– 128 Go stockage
– Support MicroSDXC (jusqu’à 512 Go)
Appareil PhotoAppareil frontal à triple objectif
-12 MP 26mm F1.6
– 12 MP 16 mm F2.4
– 12 MP 52 mm F2.4
– Enregistrement vidéo HDR 4K
– Autofocus Eye AF

– Capteur Frontal : 8 MP F2.0
Audio– Haut-parleurs stéréo
– Dolby Atmos
Batterie– Batterie de 3300 mAh
Connectivités-USB 3.1
-USB Type-C
-lecteur d’empreinte digitale
– Bluetooth 5.0
-NFC
Interface utilisateur– Android 9.0 Pie
– Surcouche Sony Xperia
Prix de lancement999 €

Design et Ergonomie du Xperia 1

Fidèle à ses habitudes, le Xperia 1 reprends le design classique qu’on lui connait avec un dos en verre et des coins carrés toujours bien arrêtés. Pour le reste, Sony a fait subir une cure d’amaigrissement à son smartphone, qui est maintenant plus fin, et avec un efforts notables au niveau du ratio bordure/écran. Et pour cause. La principale star de ce smartphone c’est son écran.

Ecran : Sony nous fait son cinéma

Cet écran, c’est celui de tout les superlatifs, un combiné de technologies à lui seul. La pierre angulaire de ce Xperia 1. Tout d’abord, ce smartphone se distingue par son form factor, en étant le premier du genre à intégrer une dalle 21:9 contre 16:9 habituellement. Cette dalle a la particularité d’être OLED avec une définition 4K et d’avoir notamment un traitement colorimétrique 10 bits pour le HDR.

Et sans faire durer le suspens plus longtemps, cet écran est tout simplement magnifique, un vrai régal. Regarder des films 21:9 sur Netflix, ou certaines vidéos YouTube est un vrai bonheur. Côté jeu, c’est également excellent car, comme les écrans 21:9 sur PC, plus d’informations sont affichées à l’écran. Lors d’une partie d’Asphalt ou de Call of Duty Mobile, cet écran est un véritable atout.

A noter par contre que pour profiter de l’essentiel des technologies au sein de cet écran, il faut daigner activer le « mode créatif ». Sans cela, la résolution d’écran sera plus limité.

Interface du Sony Xperia 1

Côté interface, rien à (re)dire de particulier sur l’interface de Sony si ce n’est qu’elle est toujours sobre, nette et sans bavure. Aucun bloatwares de préinstallés pour nous permettre de vivre notre expérience comme on la veut.

L’interface du Sony Xperia 1 est simple et légère

Et avec son nouveau mode multitâche accessible en tapotant plusieurs fois la tranche du smartphone, c’est un vrai régal. Surtout avec cet écran 21:9. On notera aussi le moteur haptique toujours présent sur ce smartphone et qui permet, réellement je trouve, d’avoir une meilleur immersion lors de visionnage de film. La batterie en prend par contre un sacré coup.

Lecteur d’empreinte du Sony Xperia 1

Le lecteur d’empreintes du Sony Xperia 1 est capricieux

Aie. On en arrive au premier point qui coince sur ce smartphone : ce fichu lecteur d’empreintes digitale. N’y allons par 4 chemins, celui-ci est un véritable désastre. Sur les centaines de fois que j’ai du l’utiliser durant ma période de test, le lecteur a fonctionné une vingtaine de fois. Le reste du temps, le lecteur ne reconnaissait pas mon pouce ou l’un de mes doigts. J’ai bien essayé de le réinitialiser plus d’une fois mais le résultat était toujours le même. Alors que j’arrive toujours sans soucis à déverrouiller mon Huawei P20 Pro qui dispose lui aussi d’un capteur d’empreintes digitale physique.

Pourtant, Sony est revenu en arrière et remis ce lecteur sur la tranche, qui tombe parfaitement sous la main… quand il fonctionne encore une fois.

L’application pour YouTubeur : CinémaPro

J’ai cru qu’elle allait concurrencer le LG V30 sur ce point. Sur plein de points oui, mais Sony en a également reçu les faiblesses. Et l’une des plus grosses n’est autre que la qualité photo et vidéo produite par le smartphone….

Application Cinéma Pro de Sony sur le Xperia 1

On peut donc rapidement changer de focale, d’ISO et de type de focus, appliquer des filtres et des effets, avoir une véritable timeline de montage grâce à l’application. Il y est même possible d’y intégrer des LUTS (profils colorimétriques).

L’application n’est pas aussi complète que ne l’était à l’époque Kinémaster sur le LG V30 mais il y a clairement un beau boulot de fait sur cette application. Trop peu de constructeur investissent dans un mode vidéo professionnel, contrairement au mode photo pro où pouvoir switcher sur les différents paramètres est presque devenu courant. Et j’ai envie de dire, c’est assez normalement puisque Sony a ici mi tout le savoir faire de sa branche CinéAlta dédiée aux professionnels de la vidéo.

Pour les étudiants cinéphiles et vidéastes amateur, cette application a tout pour faire un carton ! Vraiment chapeau Sony là-dessus !! Si seulement la qualité vidéo était au rendez-vous …

Appareil Photo du Xperia 1 & Qualité Photo/Vidéo

Interface de l’Appareil Photo

Au sein de l’application appareil photo, on retrouve une interface sobre et épurée, très proche de celle que l’on retrouve sur la plupart de ses smartphones récents.

Sur ce Xperia 1, on a le droit pour la première fois chez Sony à 3 capteurs photos, permettant de varier les focales et de rejouer certaines scènes de films : un objectif grand angle, un téléobjectif avec zoom x2 et un ultra grand angle, tous de 12 mégapixels.

Le téléobjectif se matérialise par un bouton rond « X2 » un peu à la manière de l’interface Huawei.

Un mode pro est toujours de la partie avec la possibilité de shooter en RAW.

Enfin, on a toujours la possibilité d’ajouter des effets de réalité augmentée, ou même de réaliser des vidéos en super slow motion 960 FPS.

A la lecture de ces lignes, rien ne vous saute aux yeux ? Une impression d’oubli d’un mode qui est très populaire et très utile dans certaines conditions et que quasiment tout les smartphones, ont ?

Vous l’aurez peut être deviné, je veux parler du mode NUIT. Un mode que Sony a décidé, pour une raison que je ne m’explique pas, de supprimer de son interface. Vous voilà donc au beau milieu d’un coucher de soleil magnifique ou lors d’un feu d’artifice, à devoir utiliser l’appareil photo « standard » de 12 mégapixels. Une grande perte qui se ressent dans l’utilisation quotidienne et dans la qualité des clichés.

Qualité Photo & Vidéo

Comme dit plus haut avec le lecteur d’empreintes, la qualité photo et vidéo est réellement mauvaise et décevante pour un smartphone qui se veut aussi premium ! Comment est-il possible que Sony fabrique les meilleurs lentilles photos du marché, mais ne daigne pas les intégrer dans ses propres smartphones …. C’est à se demander parfois si le nippon ne se tire pas volontairement une balle dans le pied, pour affaiblir un peu plus qu’elle ne l’est déjà, sa division mobile !

Et comme s’ils avaient « honte » des lentilles intégrées dans le smartphone, à aucun endroit sur le site de Sony, vous ne trouverez le nom du capteur IMX produit par Sony, et qui permettrait d’avoir un point de comparaison avec d’autres appareils ayant le même capteur. La seule information dont nous disposons est qu’il s’agit de capteurs « Exmor RSTM pour mobile ».

Contacté par nos soins, Sony bote en touche et déclare que « cette information n’est pas communiquée au public ».

Globalement les photos de jour sont comparables à celle que j’ai pu réaliser lors de mon test du OnePlus 6T. Passable au prix auquel est vendu le OP 6T, ces photos ne sont pas dignes d’un smartphone à 1000 euros et ne tutoient pas un instant ses concurrents directs tels que les Pixels de Google ou la série des P30/ P30 Pro.

Du grain apparaît très vite sur les photos de jour, et encore plus lorsque l’on zoome. Et lorsqu’il y a un contre jour ou autre scène difficile, ne comptez pas sur lui.

De nuit c’est relativement similaire qu’en journée, mais avec du bruit en plus. Ci-joint une myriade d’exemple qui parle d’eux mêmes.

Pour plus de photos de ce Xperia 1, cliquez ici.

Achat et Prix du Xperia 1

Commercialisé dès juin 2019 au tarif de 999 €, ce Xperia 1 se place dans la catégorie des smartphones premium ++, le rapprochant ainsi des cadors Huawei Mate 30 Pro et Galaxy Note 10.

On le trouve notamment aujourd’hui dans un pack exclusif fnac avec l’excellent casque sans fil Wh-1000xM3, connu et reconnu au prix de 849 € contre 1349 € habituellement pour les deux objets. Pack (très) très intéressant et unique en son genre qui vous permettra d’avoir une expérience d’entertainment inégalable aujourd’hui.

 

Conclusion du test du Sony Xperia 1

Mon expérience avec le Xperia 1 se décrirait en un seul mot : Gâchis.

Quel gâchis d’avoir un écran aussi magnifique, au format aussi atypique, qui nous permet des séances « d’entertainment » fabuleuses comme jamais cela n’a été possible sur smartphone auparavant ….

Quel gâchis d’avoir une interface aussi claire et agréable à utiliser, sans bloatwares ni applications pré-installées, avec un mode multitâche qui prend ici tout son sens, et une application CinémaPro très prometteuse.

Quel gâchis d’avoir un smartphone si fluide et avec de telles performances.

Quel gâchis d’avoir mis toutes ces innovations, au sein de ce que l’on aurait pu appelé un petit bijou de technologie, pour que celles-ci soient gâchées par 2 éléments centraux du smartphone : son lecteur d’empreintes digitales, et par dessus tout, sa qualité photo & vidéo.

Ces deux éléments font que, pour la première fois depuis que je teste un smartphone, et pour le prix auquel il est proposé, je ne peux pas vous le recommander.

Je ne peux vous le recommander à cause de son lecteur d’empreintes digitales qui est tout simplement catastrophique. S’il est pourtant bien placé et tombe parfaitement sous le pouce, les trop nombreuses tentatives infructueuses de déverrouillage ont eu raison de moi.

Enfin et surtout, il m’est impossible de vous recommander ce Xperia 1, au tarif auquel il est vendu, à cause de ses trop grosses lacunes en photo et en vidéo. Il est possible de sortir d’assez beau cliché avec ce smartphone, mais la plupart du temps ce ne sera pas le cas, que ce soit de jour comme de nuit. Même OnePlus, avec son OnePlus 6T, qui n’est pourtant pas le meilleur dans ce domaine, fait mieux que ce Xperia 1, pour moitié moins cher !

C’est donc un sentiment amère qui se dégage de mon test du Xperia 1, car pour tout vous avouer, lors de son annonce au MWC, j’étais clairement hyper hypé par ce smartphone qui s’annonçait très prometteur. Et cela ne m’était pas arrivé depuis un certain temps, face à l’annonce de smartphone qui se ressemblent quasiment tous aujourd’hui. Sony avait une réelle carte à jouer, avec un vrai axe de différenciation et une proposition de valeur qui avait du sens.  » Enfin, me suis-je dit, on va avoir un smartphone réellement fait pour les créateurs de contenus avec les meilleurs performances photos du marché, combiné à une table de montage dans la poche avec une excellente expérience utilisateur« .

Malheureusement je me suis trompé, ce ne sera pas encore pour cette fois. Peut-être que Sony saura rattraper son erreur sur le futur Xperia 2 ?

Et vous ? Que pensez-vous de ce smartphone ?

De la part de toute l’équipe de GénérationMobiles, je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année !

A propos Florian RIBIERE 36 Articles
Rédacteur pour GénérationsMobiles, je suis également Youtubeur sur la chaîne Tech & StartUp (bit.ly/TechNStartUp_YouTube) et Ancien Fondateur et Rédacteur en Chef du Blog MisterHTC, je suis également un grand fan du bugdroid vert et de son univers.

2 Commentaires

  1. Test super intéressant!
    Ta critique est très poussée. On sent vraiment un sentiment de gâchis qui aurait pu être évité si « facilement »…
    Merci & bonnes fêtes à toi également 😉

    • C’est totalement ça ! Et c’est si frustrant franchement … le titre résume vraiment bien je trouve : il avait tout pour réussir ! C’est vraiment la partie photo qui coince, car à la rigueur le capteur d’empreintes on peut s’en passer ce n’est pas trop grave mais la photo quoi …….Prions pour que Sony entende nos louanges !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.