Huawei Matebook 13 : Mon expérience après 3 semaines

En marge du MWC 2019, Huawei a dévoilé en février dernier le Huawei Matebook 13 ainsi que plusieurs variantes du Huawei Matebook X Pro, qui était sorti un an auparavant. 

Au fil de ce test du Huawei Matebook 13, vous allez vous rendre compte que le chinois s’est très fortement inspiré du Macbook Air d’Apple. Alors ce Matebook 13 de Huawei vaut-il la comparaison avec son compère américain ? Réponse dans ce retour d’expérience après trois semaines d’utilisation. 

Les spécifications du Huawei Matebook 13

Pour ce test du Matebook 13, c’est la version avec la fiche technique la plus élevée que j’ai pu tester :

  • Ecran 13 pouces Quad HD (2160 x 1440 pixels) avec un taux d’occupation de l’écran de 88 %
  • Intel i7 8565u de 8ème génération cadencé à 1,80 Ghz jusqu’à 1,99 Ghz
  • Carte graphique intégré Intel Graphic 620
  • 8 Go de RAM LPDDR3
  • 512 Go de stockage SSD partitionné en deux disques durs ; (:C) pour les Windows & et les logiciels, (:D) Data pour stocker vos données.
  • Autonomie annoncée de 10h en lecture vidéo grâce à une batterie de 3670 mAh,
  • Dongle d’adaptation fourni comportant une prise HDMI, une prise VGA ainsi qu’une prise USB A et USB C. Ce dongle est vendu sans supplément et est inclus dans la boite.

Le design du Huawei Matebook 13

Soyons clairs d’entrée. Si l’on cache le logo Huawei sur le dos argenté de l’ordinateur, il vous est quasiment impossible de dire qu’il ne s’agit pas d’un Macbook Air. Son design est en tout point ressemblant aux ordinateurs d’Apple et il facile de se faire avoir au premier abord.

huawei matebook 13 dos
Le dos du Huawei Matebook 13 est en tout points ressemblant à celui du Macbook Air d’Apple

Mais ce n’est pas une mauvaise chose en soi, puisque le Matebook 13 reprend plusieurs des codes esthétiques qui font la force du Macbook Air. On retrouve par exemple, une finesse extrême du produit (14,9 mm d’épaisseur) qui le conduit à être très léger avec un poids plume de 1,3 kg. On sent le travail d’orfèvre qu’a opéré Huawei, pour reproduire au plus proche l’expérience qu’un utilisateur peut avoir avec un Macbook Air.

Parce que la finesse a un prix, Huawei a réduit au minimum vital les connectiques sur cet ultrabook. Seulement une prise jack pour un casque ainsi qu’un port USB A. Grâce au dongle fourni par Huawei vous pouvez chasser ce désagrément en un rien de temps, non sans concession.

En effet, dès lors que vous avez branché votre souris bluetooth, il vous sera par exemple impossible de transférer des documents d’une carte SD via un adaptateur USB à un disque dur externe puisque 3 ports USB seront nécessaires alors que deux sont disponibles au maximum.

Doté de finitions irréprochables tout en métal argenté, ce Matebook inspire la qualité et la robustesse. Astuce très intelligente, Huawei a pensé à intégrer une petite « encoche » juste en dessous du trackpad. Soyez rassuré, cette encoche n’est pas aussi laide que celle que l’on peut retrouver sur certains smartphones. Elle tombe parfaitement sous le pouce et permet d’avoir une prise permettant l’ouverture facile de l’ordinateur. Cela n’a l’air de rien comme cela, mais ce sont des petits détails qui font la différence.

huawei matebook 13 finesse
L’encoche permettant une ouverture facilitée de l’ordinateur portable

Le clavier et le trackpad

Longtemps j’ai entendu dire qu’aucun ordinateur sous Windows ne pouvait égaler la qualité du clavier et du pavé tactile d’un ordinateur Apple. Ma famille étant équipée, malgré moi :D, de tout l’écosystème Apple, dont un notamment un Macbook, j’ai pu approuver les dires que j’avais entendu à propos à du clavier et du trackpad. La sensation au toucher est très agréable et très « douce », et lorsqu’on s’adonne à du traitement de texte par exemple, on ne « sent  » pas le retour du clavier, ce qui rend la frappe très agréable. On n’a pas l’impression d’appuyer sur une touche, comme cela peut être fait de manière grossière sur certains ordinateurs Windows. 

huawei matebook 13 capteur empreintes clavier touchpad
Le clavier et le trackpad du Huawei Matebook 13, large et agréable à utiliser

Le clavier prend aussi quasiment toute la largeur de l’appareil avec des bordures très fines de chaque bordure du clavier. Ce que ne font pas la plupart des ordinateurs Windows où se retrouve souvent avec un fort espace de chaque côté du clavier.

Même chose pour le trackpad, qui est large et très confortable à l’utilisation. Les cliques droit et gauche se font sans accrocs et de manière totalement fluide.

huawei matebook 13 touchpad
Le clavier recouvre la largeur totale du Matebook 13

Et bien vous pouvez transposer l’entièreté de ces qualités sur le Huawei Matebook 13 ! Huawei s’est très fortement inspiré d’Apple pour ces aspects et cela se ressent. C’est un véritable régal que d’utiliser ce clavier au quotidien. Vraiment. Ce sont avec l’écran, les trois caractéristiques qui m’ont totalement conquis. Mais au final, n’est-ce pas le principal finalement sur un ordinateur ?

huawei matebook 13 capteur empreintes digitales
La configuration du capteur d’empreintes digitales du Matebook 13 se fait sans encombre

S’agissant du capteur d’empreintes digitales, celui-ci se montre très réactif et Huawei a eu l’idée ingénieuse de placer ce capteur directement au sein du bouton démarrer. Gain de place et bonne ergonomie. Encore une idée inspirée des smartphones qui arrive dans nos ordinateurs. Pour notre plus grand bien et pour une meilleure praticité au quotidien.

L’écran du Huawei Matebook 13

Autre point qui fait indéniablement la force de ce Huawei Matebook 13, c’est son écran !

Avec un taux d’occupation de l’écran annoncé de 88 %, similaire à celui du Huawei Matebook X Pro, le constructeur chinois se démarque très positivement de la concurrence.

huawei matebook 13
Le Matebook 13 de Huawei dispose de très fines bordures sur son écran

Comme sur les smartphones, où la mode des écrans 18/9 voir 19/9ème est en train de progressivement s’imposer, le confort d’utilisation d’un tel écran est fortement augmenté. Et c’est une bonne chose de voir Huawei innover dans ce secteur, car longtemps l’esthétique et l’ergonomie d’utilisation a été délaissé sur ordinateur. On nous a habitué à de grosses bordures, en tout cas sous les ordinateurs Windows, et c’est aujourd’hui en train de changer.

Mis à part cette spécificité, l’écran du Huawei Matebook 13 est équipée d’une dalle QHD (2160 x1440p) IPS tactile, qui rajoute encore plus d’ergonomie au quotidien. Lorsque je suis repassé à mon ordinateur de tous les jours, je me suis surpris à vouloir instinctivement scroller une page web avec mon doigt. C’est dire si l’on prend vite goût à ce type de fonctionnalité.

huawei matebook 13 ecran tactile
Utiliser le tactile sur cet ultraportable est un vrai régal

L’écran du Matebook 13 est enfin doté d’un ratio d’image 3:2 contrairement au 16:9ème qui est légion sur la plupart des ordinateurs. Ce ratio est absolument magnifique car il vous permet d’afficher plus d’information à l’écran, en utilisant la totalité de la surface d’écran disponible.

Les performances du Huawei Matebook 13

La configuration du Huawei Matebook 13 que j’ai pu tester, était la version la plus robuste qui existait pour ce modèle. Et comparée avec son confrère, le Huawei Matebook X Pro, celle-ci est dépourvu de réelle carte graphique, ce qui limite de fait son usage. La seule carte graphique intégrée est la Intel Graphic 620. Autant dire que cet ordinateur n’est pas fait pour jouer ni réaliser des activités intenses comme du montage vidéo en 4k par exemple. C’est en revanche un très bon ultrabook pour étudiant. Je veux dire par là que pour l’utilisation que le commun des mortels fait de son ordinateur (traitement de texte, navigateur internet, netflix & consultation de mails), le Matebook 13 rempli parfaitement sa tâche.

L’utilisation de Photoshop est possible sans encombre

J’ai tout de même essayé d’utiliser pendant ma période de test Adobe Photoshop et Première Pro. Aucun soucis pour le premier qui a été très fluide et a su endosser quelques retouches photos sans broncher. Pour Première Pro en revanche, celui-ci s’est lancé, mais avec quelques difficultés. Alors il vous sera toujours possible de lancer un encodage en HD voir même full HD, mais celui-ci sera long et pourra provoquer quelques ralentissements au sein de l’interface.

Même constat lorsque j’ai voulu lancer un jeu peu gourmand, histoire de mesurer les FPS que l’on pouvait obtenir avec cet ultrabook. Sur The Forest, sorti il y a un an, j’ai atteint péniblement les 25 fps, en configuration moyenne et avec la résolution native de l’écran qui est en QuadHD.

huawei matebook 13 jeu performances the forest
Le jeu The Forest sur le Huawei Matebook 13

Le partitionnement du disque dur SSD

Autre sujet tout aussi embêtant, mais qui n’est pas un réel problème de performances, c’est le partitionnement du SSD de ce Matebook 13.

Au démarrage de l’ordinateur on se rend compte que les 512 Go de stockage qui nous sont alloués ne sont pas divisés équitablement. La partition :C dédiée à Windows et à l’emplacement de logiciel est ridiculement basse par rapport à la partition :D, dédiée aux Datas, c’est-à-dire, au stockage de vos documents, images, vidéos et téléchargements. On est là sur un rapport 1/4 – 3/4 pour les données, ce qui rend le téléchargement de logiciels quasiment impossible, du moins dans cet état.

En effet, avec Windows qui prend déjà une bonne partie de l’espace :C, une fois téléchargé Photoshop , Première Pro ainsi que les logiciels de la suite Office il ne me restait quasiment plus rien. Pour vous illustrer le contexte, je voulais installer Battlefield 3 sur l’ordinateur pour pouvoir tester ses performances avec un jeu assez lourd. Et bien je n’ai pas pu car le jeu pesait environ 20 Go, et il n’y avait pas assez d’espace disponible sur le disque :C.

Autant je comprends le fait de vouloir séparer Windows du reste du stockage, car cela permet s’il y a un soucis sur le pc, de simplement supprimer la partition liée à Windows sans perdre les données, autant inclure les logiciels dans cette partition est inopportun je trouve. Et c’est embêtant au quotidien.

On est obligé de dé-partitionner les deux disques pour retrouver un seul disque, et enfin pouvoir bénéficier à souhait de l’entièreté de l’espace disponible. Libre après à vous de re-partitionner le système comme bon vous semble.

LA fonctionnalité qui fait la différence : Huawei Share

L’une des fonctionnalités que Huawei met en avant sur ce Matebook 13, c’est la fonction « Huawei Share OneHop ». Un nom à rallonge qui cache derrière une technologie similaire à celle de Miracast avec les TV, qui utilise le WiFi-Direct, mais avec du NFC en plus.

huawei matebook 13 huawei share
Le sticker Huawei Share où il est nécessaire d’approcher par NFC un smartphone Huawei compatible

Concrètement, cette fonctionnalité vous permet de partager en un rien de temps des fichiers, des documents, des photos ou des vidéos, entre votre ordinateur Huawei Matebook et votre smartphone Huawei (compatible à partir du P20). Une sorte de « Air Drop », mais encore plus facilité grâce à l’intégration du NFC. Ainsi, pour transférer un fichier, il faut simplement que vous activiez le mode Huawei Share ainsi que le NFC dans votre smartphone. Il ne vous reste plus qu’à approcher votre smartphone de votre Matebook et le tour est joué vous êtes connecté et vous pouvez partager (quasiment tout ce que vous voulez).

J’ai trouvé le transfert particulièrement rapide, voir instantané, notamment pour le partage de vidéo. C’est assez impressionnant.

huawei matebook 13 huawei share
La connexion à l’ordinateur de Huawei se fait très rapidement

Mais ce n’est pas tout. Vous pouvez aussi faire une capture vidéo d’écran du Matebook depuis votre smartphone en secouant le smartphone et en l’appairant à l’ordinateur. Vous pouvez également partager des photos ou tout type de fichiers du PC vers votre smartphone. Comme du traitement de texte par exemple, pour pouvoir continuer à l’éditer sur votre smartphone. Vous pouvez aussi par exemple, faire une capture d’écran sur votre smartphone et l’envoyer vers votre PC, qui va pouvoir reconnaître s’il y a du texte incorporé dans l’image, et vous permettre de le coller directement dans votre smartphone ! Ou votre PC.

Cette fonction Huawei Share n’est cependant pas nouvelle dans l’écosystème Huawei puisque dès 2016 elle était présente dans tous les smartphones Huawei. Elle n’était néanmoins pas aussi ergonomique qu’elle l’est maintenant. La vidéo ci-dessous en atteste :

L’autonomie

Au cours de mon utilisation du Huawei Matebook 13, j’ai pu constater que ce Matebook tenait largement une journée complète (9h-20h) loin d’une prise. Ayant parfois « seulement 6 heures de cours », j’ai le plaisir et la grande surprise de voir que je pouvais facilement tenir deux journées entière sans recharger le Matebook 13, ce qui VRAIMENT mais VRAIMENT très cool.

Je vous parle ici d’un usage classique à base de Microsoft Word, une 15aines d’onglet Google Chrome ouvert pour du surf sur le web et du Photoshop de temps à autre. En somme ce que tout un chacun fera s’il n’est pas photographe/vidéaste ou créateur de contenu. Il rentre donc avec brio dans la catégorie des laptops autonomes, à l’instar du très connu Dell XPS 15 par exemple.

Venant d’un ordinateur Lenovo où dépasser les 5 heures d’autonomie est un grand luxe, j’ai été vraiment agréablement surpris.

A noter en revanche, que lors de l’utilisation de Photoshop ou Première Pro, la batterie se dégrade plus vite, car ce n’est pas l’usage de base d’un ordinateur portable ultra-fin comme ce Matebook 13. La descente d’autonomie est par contre acceptable.

Achat et prix du Huawei Matebook 13

Le Huawei Matebook 13 est disponible en plusieurs configurations à des tarifs oscillant entre 900 et 1300 euros pour la version la plus haut de gamme.

Il existe plusieurs versions au choix :

  • Intel Core i5, SSD 256 Go avec écran non tactile
  • Intel Core i5, SSD 256 Go avec écran tactile
  • Intel Core i7, SSD 512 Go avec écran tactile
  • Intel Core i7, SSD 512 Go avec écran non tactile

La version testée ici est celle-ci.

Vous pouvez retrouvez le Matebook 13 dès à présent à la Fnac, Darty, Boulanger et sur Amazon notamment.

 

Conclusion du test du Huawei Matebook 13

Finalement, que penser du Huawei Matebook 13 après plusieurs semaines de test et d’utilisation quotidienne ? Que du positif en majorité.

Huawei a compris que les consommateurs n’étaient pas attachés aux bordures, tout comme sur leurs smartphones. Si la révolution du borderless est en marche pour ces derniers, Huawei s’est donné la très belle mission de la transcrire sur ordinateurs portables. Résultat, un écran splendide de 13″, qui prend l’entièreté de l’écran de gauche à droite comme de bas en haut, et qui plus-est tactile ! L’un des deux arguments de poids qui me font vous recommander cet ultra-portable.

Le deuxième argument, c’est pour moi son clavier. Cela peut paraître étrange dis comme cela, mais je n’avais jamais testé de clavier aussi ergonomique et agréable à utiliser au quotidien, sur Windows 10. On retrouve une expérience de frappe similaire sur les Macbook d’Apple. Le design léché du Matebook 13, qui respire la qualité, est également très ressemblant au Macbook Air.

L’autonomie que j’ai constatée est également très bonne et dans l’ensemble, c’est un excellent ultra-portable, qui a en plus pour lui, une finesse extrême, mais qui demande des concessions. Et c’est là que le bas commence à blesser. Le nombre de ports est très (très) réduit, et même si un dongle est présent dans la boite, il vous faut acheter un autre dongle, si vous souhaitez utiliser pleinement votre ordinateur. Ce qui peut vite devenir pénible.

Dans la lignée de cette critique, on peut rajouter le fait que la partition du disque SSD soit mal fichue, ce qui posera des problèmes très tôt dans son utilisation, surtout si la majorité de votre disque dur est en général accaparé par des logiciels.

Enfin, dépendamment de l’utilisation que l’on souhaitera faire de cet ultraportable, les performances pourront décevoir. En l’absence de carte graphique dédiée, les activités demandant beaucoup de ressources telle que l’édition photo et vidéo, seront à réaliser avec parcimonie. Si cela peut vous convenir, alors je ne peux que vous recommander de sauter le pas et d’acquérir la version i7 avec écran tactile ! C’est un ultraportable polyvalent qui remplit parfaitement son rôle de machine bureautique pour étudiant.

Et surtout par rapport à Apple et son Macbook Air, la différence de prix est énorme, quel que soit la version choisie (400 € de différence rien qu’entre le Matebook 13 le moins cher et son équivalent chez Apple)

Si vous cherchez par contre un ordinateur fin et léger qui puisse supporter des montages vidéos en 4K ou vous permettre de jouer à vos jeux préférés en Ultra, alors passez votre chemin. Le Huawei Matebook 13 est un très bon ultraportable mais un mauvais ordinateur de gaming. Dirigez-vous plutôt vers le Huawei Matebook X Pro qui sera déjà plus équipé, surtout dans sa version 2019.

Pour répondre donc à la question posée en introduction, et conclure ce test du Matebook 13, oui l’ultraportable de Huawei vaut clairement la comparaison avec son équivalent chez Apple, ne serait-ce que pour les différences de prix. Pour 400 € de moins vous avez la même expérience de frappe et le même design, et des performances supérieures.

Et vous ? Que pensez-vous de ce Huawei Matebook 13 ?

A propos Florian RIBIERE 34 Articles
Rédacteur pour GénérationsMobiles, je suis également Youtubeur sur la chaîne Tech & StartUp (bit.ly/TechNStartUp_YouTube) et Ancien Fondateur et Rédacteur en Chef du Blog MisterHTC, je suis également un grand fan du bugdroid vert et de son univers.

1 Commentaire

  1. Je dois avouer que la fonction Huawei Share est vraiment géniale!
    Qu’est-ce que c’est chiant de chercher son câble pour transférer qqch 🙂
    Merci pour ce super test.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.