Xperia Z4, la tablette Android waterproof avec clavier

Sony repart à la charge avec la successeur, de l’Xperia Z3, la nouvelle tablette, Xperia Z4,  de 10,1 pouces qui se démarque des autres tablettes Android, puisque celle-ci celle-ci est livrée avec un clavier Bluetooth.

xperiaz4

Sony reprend, à son compte, avec l’Xperia Z4, le concept de la Surface de Microsoft, dont elle s’inspire très fortement… de tablette à la base, elle se transforme en « véritable ordinateur portable » une fois connectée à son clavier Bluetooth. Bien sûr, elle est très nettement en-dessous de ce que peut proposer un PC ou même la Surface de Microsoft, ou n’importe quel dispositif tournant sous Windows, et pour cause,  l’Xperia Z4 embarque Android Lollipop.

Par contre le clavier,  pourrait néanmoins s’avérer utile aux étudiants, à la recherche d’un matériel, capable à la fois de les divertir et d’autre part d’envoyer des mails ou taper un texte simple. C’est un peu limitatif, mais il faut bien reconnaître que quelque soit sa puissance, et elle en a ! il s’agit d’un appareil sous Android,  forcément bridé au niveau des fonctionnalités. C’est de fait plus une tablette, destinée davantage aux  jeux et aux divertissements ou pour regarder des films en streaming. Celle-ci disposant d’un écran 2K, idéal pour le visionnage de films, elle embarque un processeur octo-cœur Snapdragon 810, avec 3 Go de RAM, ce qui permettra de faire tourner toutes les applications du store efficacement.

Fine et légère, l’Xperia Z4 surprend par ses mensurations mais aussi ses caractéristiques techniques, la qualité de fabrication de Sony en plus. C’est donc de loin la meilleure tablette sous Android et qui peut concurrencer l’iPad, qu’elle surpasse sur bien des points. Cerise sur le gâteau, elle offre aussi la résistance à l’eau, s’ajoute en plus, un port SIM, la connectivite NFC et la lecture des cartes microSD (extensible jusqu’à 128 GO). Le capteur de son côté embarque un classique 8 mégapixels, sur le dos, et une frontale de 5 mégapixels.

xperiaz4-3

La qualité de fabrication de Sony n’est plus à démontrer et il le prouve encore avec cette tablette qui peut être considérée comme un dispositif hybride. Par contre, si la présence d’un clavier est à saluer, il est nécessaire de le recharger individuellement, et sa qualité de fabrication semble à la lecture des premiers avis, assez médiocre, comparé notamment à celui de la Surface, mais il est inclus, il ne faut trop lui en demander non plus.

Ce qui pêche le plus, dans cette puissante tablette, c’est davantage le système d’exploitation qui en fait un produit grand-public avec des capacités de divertissement importantes,  certes, mais sans plus ! Sony aurait peut-être d’envisager un produit avec dual-boot, et intégrer Windows pour en faire une tablette plus universelle.

sony-xperia-z4-tablet

Caractéristiques techniques :

– Android 5.0 Lollipop
– Ecran de 10.1″, résolution 2560 x 1600
– Processeur octo-core Snapdragon 810, 64Bits, cadencé à 2GH
– Adreno 43
– 3 Go deRAM
– Mémoire 32 Go + microSD jusqu’à 128 Go
– Appareil photo de 8 mégapixels
– Caméra frontale de 5 mégapixels
– Batterie de 6 000 Mah
– IP 65 et IP 68
– 167 x 254 x 6,1 mm
– 389 grammes (Wi-Fi) et 393 grammes (4G)

 

Elle sera disponible en France, dès le mois de juin 2015, à environ 659 € en version 32 Go Wi-Fi avec le clavier et pour environ 759 €, en version 4G LTE avec clavier.

via

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... En passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

2 Commentaires

  1. Elle me semble très bien mais beaucoup trop chère…
    à ce prix là on peut trouver un petit ultrabook…
    Dommage,
    Vu son processeur elle pourrait largement remplacer un portable windows pour un grand nombre de tâches …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.