Un homme arrêté par le FBI, après avoir été dénoncé par Google !

C’est Google qui a contacté d’urgence le bureau du FBI de San Francisco, pour signaler un commentaire sur une vidéo YouTube d’une personne, sous le pseudonyme d’utilisateur : « Vets Hunting Cops ».

fbiagents_story

Le commentaire affiche : « pour tous les citoyens innocents que les flics tuent, d’anciens combattants tueront d’anciens flics ».

Le procureur pour le District du Colorado a déclaré que l’homme a été arrêté sans incident à son domicile, s’il est reconnu coupable, il risque jusqu’à cinq ans de prison fédérale.

Ce commentaire est adressé, entre autres, à l’agent de police du Missouri qui a abattu un adolescent noir et non armé en août. L’arrestation survient après que deux policiers ont été abattus et tués à New York, le tireur a déclaré que c’était une vengeance, pour la mort d’un homme noir sans armes tué par des policiers.

Le FBI a simplement suivi ensuite le profil de l’utilisateur et trouvé son adresse à Colorado Springs où l’homme a été arrêté. À cette occasion le FBI précise : « L’anonymat d’Internet ne servira pas comme un bouclier pour épouser la violence ».

Bon, OK,  s’il n’est pas normal de proférer des menaces sur Internet et via les réseaux sociaux, mais cependant, ce qui fait le plus peur, c’est que l’anonymat n’est pas protégé sur ces mêmes réseaux, il faut donc savoir que les échanges sont lus, disséqué et analysés…

via

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... En passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

1 Commentaire

  1. Il a du y aller fort où ne pas être à sa première fois pour être arrêté.
    Vu ce qu’il peut s’échanger sur les réseaux sociaux, on ne serait plus beaucoup à ne pas être en prison 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.