test du smartphone Archos 50 Hélium 4G

Le constructeur Français Archos continue sur la voie du smartphone en proposant le même esprit qu’avec ses tablettes : offrir des performances correctes pour un prix attractif. Avec ce nouveau smartphone, le constructeur laisse de côté les processeurs Mediatek pour un Qualcomm afin de proposer l’accès à la 4G.
Est ce que ce changement est bénéfique pour ce 50 Hélium 4G, qu’offre t il en terme de performances ? Utilisation quotidienne ? Multimédia  et photo ? Tour d’horizon de cet hélium intriguant dans ce test.

DSC01974

Découvrez ici ses caractéristiques sur la page officielle

Le contenu de la boîte

DSC02007

La boîte a un format assez large, avec en façade l’image du smartphone, le logo et le nom de la marque accompagnés du nom du smartphone et de différentes icônes rappelant les caractéristiques « phares » du 50 Hélium 4G.

Lors du déballage, on découvre directement le smartphone bien protégé, sous celui ci se trouve la batterie qui indique que le smartphone à une coque et batterie amovibles. Il est accompagné des habituels oreillette intra-auriculaire faisant office de kit main libre, des livrets de garantie et de démarrage rapide, la liste des numéros de téléphones par pays pour le SAV, d’un câble USB/micro USB accompagné d’un chargeur USB de petite dimension.

Le design

DSC01996

Le design est intéressant sur ce modèle et on sent qu’Archos a voulu marqué les esprits en proposant un combiné soigné, bien fini avec un côté robuste. Si il a une forme rectangulaire passe partout, le smartphone n’en reste pas moins intéressant visuellement avec quelques touches personnelles qui le démarque des moyens de gamme habituels.

Assez plat avec 9mm d’épaisseur, il a une façade noire intense accompagnée en bas d’une barre en matière gomme/grip laissant apparaître le nom ARCHOS, celle ci rallonge le smartphone et ne sert pas véritablement, c’est un peu dommage.

Si il garde des dimensions classiques pour un smartphone avec écran 5 pouces, on peut penser que celui ci aurait pu être amélioré avec un côté plus compact.
En effet, son dos est plat et épouse difficilement la forme de la main, de plus, sa forme rectangulaire avec des bandes assez larges sur les bords de l’écran en font un smartphone difficile à manier à une main lorsque celle ci est petite.
Une manipulation à deux mains sera donc appréciable d’autant plus qu’il à un poids de 160 grammes qui pourrait lui nuire.
Si la matière plastique est omniprésente, celle ci est de bonne facture et n’a rien à envier aux smartphones plus haut de gamme, avec un côté très agréable au toucher venant de sa coque arrière en matière gomme/grip.

En façade on peut apercevoir en haut de l’écran un haut parleur discret accompagné d’un appareil photo de 2Mpx.

DSC01998

La bande noir en dessous de l’écran dissimule les touches tactiles d’Android qui restent totalement invisibles quand elles ne sont pas rétro-éclairées laissant un effet de style plutôt sympa.

DSC01987

Le bouton power est disponible sur la droite, il ressort et s’utilise facilement. Il est en matière plastique dur brillant intégré à la coque.

DSC01976

De même que le bouton power, le bouton volume disponible sur le côté gauche est plus discret mais reste tout aussi facile à trouver sous les doigts.

DSC01989

Une légère encoche se situe en bas de la tranche droite du smartphone, permettant d’y glisser son ongle pour soulever facilement la coque amovible la détachant du dos de l’appareil.

DSC02001

Une fois la coque enlevée, on a accès à un slot pour carte micro SIM et un slot pour carte micro SD (allant jusqu’à 64 Go max) et permettant d’étendre la mémoire interne de l’appareil qui est un peu trop légère avec seulement 8Go.

DSC02002

Sur l’arête du haut, on trouve l’entrée pour casque audio.

DSC01978

Sur la tranche du bas se trouve le port micro USB permettant de brancher le 50 Hélium 4G à son chargeur ou à une entrée USB via son câble.

DSC01983

Au dos, l’appareil photo de 8Mpx ressort légèrement, tout en ayant sa vitre enfoncée par rapport à la coque qui la protège des rayures éventuelles qui peuvent survenir si on pose le smartphone un peu n’importe où. Il est accompagné d’un flash LED sur son côté droit et des lettres Archos juste en dessous.

DSC01990

Sur la partie basse du dos, on trouve une large bande de trous pour la sortie du Haut parleur. Un placement peu judicieux qui risque d’être facilement atteint par les doigts lorsque l’Hélium est manipulé au format paysage. Cependant la bande est assez grande pour ne pas être bouchée complètement, ce qui laissera sortir le son.

DSC01992

Côté matériel et OS

Au niveau du processeur, le smartphone tourne avec le MSM8926 quad-core, il s’agit d’un Qualcomm Snapdragon S400 cadencé à 1,2 GHz et est soutenu par 1 Go de mémoire RAM.

Ce processeur devient très courant sur les smartphones moyen de gamme proposant la 4G, et reste une valeur sûre pour avoir un système fiable et agréable à utiliser au quotidien.
Ayant un système Android 4.3 Jelly Bean sans surcouche constructeur, ce smartphone présente un système fluide, permettant de faire fonctionner toutes sortes d’applications du Play Store, y compris des jeux 3D qui auront leur partie graphique gérée par l’Adreno 305.

Si ce couple S400/Adreno 305 fonctionne bien, il restera tout de même limité si vous jouez à des jeux de dernière génération demandant beaucoup de ressources processeur qui laisseront apparaître des lags et autres ralentissements. C’est aussi le cas lorsque vous téléchargez en tâche de fond et que vous jouez à un jeux 3D par exemple. Ceci dit, le système gérera facilement tout ce qui est application légères à moyennement légères comme les jeux grand public, les applis de réseaux sociaux, etc… qui pourront même être gérées en multitâche.

Screenshot_2014-07-13-17-02-20

Côté connectique ?

Côté connectiques et réseaux le smartphone se voit doté de la 4G, une nouvelle qui ravira les adeptes de réseaux grande vitesse ! Vous aurez également accès à de la 3G jusqu’à du H+, vous bénéficierez du WI-FI et du Bluetooth 4.0, du GPS.
Je n’ai pas noté de problème de connexion qui offre des signaux facilement captés avec une puissance satisfaisante.
Côté téléphonie il est agréable autant en émission qu’en réception, le téléphone offre une écoute satisfaisante et votre interlocuteur vous entend nettement et sans distorsions.

Côté multimédia (son et écran) ?

L’écran a une taille de 5 pouces avec une résolution HD (1280 x 720 pixels), de technologie IPS, celui ci offre des lettres nets et bien délimités, cette taille est parfaite pour l’utiliser comme lecteur multimédia et est très agréable pour de la lecture (page web ou e-book entre autre). Fait embêtant, sa vitre garde un peu trop facilement les traces de doigts et il vous faudra le nettoyer assez régulièrement.

Les couleurs donnent de bons résultats, agréables à l’œil, elles sont couplées à des blancs acceptables avec un rendu sur un ton froid (très légèrement bleuté), les noirs ne sont pas profonds et un effet de « clouding » apparaît à l’écran (une sorte de léger voile blanc sur les noirs quand l’image affichée est principalement très sombre sur presque toute la surface).
L’écran sera tout de même très agréable pour regarder des vidéos et des images, d’ailleurs le 50 Hélium 4G dispose, en natif, d’un très bon lecteur vidéo avec l’application « Archos Vidéo » que l’on retrouve sur le Play Store. Celle ci permet de lire énormément de formats différents et offre une interface intuitive et très simple à l’utilisation.

Au niveau du haut parleur, celui ci reste très juste en puissance, il faudra également faire attention à la source qui, si le volume est au max, présente une saturation. C’est assez dommage d’avoir le haut parleur à l’arrière qui trouve souvent les doigts et reste ainsi bouché (lorsque l’on joue au format paysage).
Côté musique, tout comme le lecteur vidéo, on trouve l’application Archos Musique qui garde cette même simplicité d’utilisation au niveau de son interface.

Screenshot_2014-07-13-17-04-48

Screenshot_2014-07-13-17-04-42

 

Côté Autonomie?

Celle-ci est juste, en effet avec une batterie de 2000 mAh, il sera difficile de tenir la journée entière et si vous l’utiliser de façon moyenne (un peu d’applications, d’appels, de SMS, musique…) attendez vous à le recharger le soir. Utilisé de façon un peu plus soutenue (multimédia, jeux, mail, réseaux sociaux….) attendez vous à devoir le recharger aux alentours de 5h d’utilisation.

Côté photo ?

Avec un APN de 8 Mpx, le smartphone donne des photos moyennes avec un grain peu appréciable, ce qui est plutôt logique pour un smartphone avec un tel prix (auquel cas il faudra mettre plus du double du prix de du 50 Hélium 4G pour avoir un « photo phone »).
Pour un bon rendu il vous faudra être dans les meilleurs conditions. Les photos manquent de détails et donnent des couleurs un peu pâles, un résultat qui sera bien pour du partage sur les réseaux sociaux ou qui méritera un post traitement pour ajouter un effet de filtre qui donnera plus de style. En faible luminosité, le flash aura son utilité car les photos ressortent avec beaucoup de bruits, c’est le cas notamment avec des photos prises en intérieur.
L’APN avant de 2 Mpx sera tout juste utile pour faire quelques photos d’appoint.

Au niveau de l’application photo, celle ci à énormément de paramètres, un plus pour travailler la photo en manuelle mais un gros moins pour ceux qui n’y connaissent rien et qui risquent de se retrouver très vite perdu. En effet, il existe trois panneaux de paramètres permettant d’atteindre des réglages de bases comme plus poussés, si ceux ci sont à peu près rangés par panneaux il faudra un bon moment avant de les utiliser sans les chercher.
Les moins téméraires resteront sur des paramètres généraux, cependant petit conseil : pour préserver la mémoire interne, pensez à choisir le lieu de stockage des photos sur la carte SD contre le stockage sur le téléphone qui est le paramètre par défaut.

archos_50_helium_4G_photo

Vidéo Test complet :

TestPartie 1 : Archos 50 Hélium 4G :  Design et unboxing :

TestPartie 2 : Archos 50 Hélium 4G :  puissance, photo, son et autonomie :

 

Conclusion :

Archos ne déroge pas à la règle et propose un 50 Hélium 4G à 199€ assez convainquant dans son ensemble qui offre des caractéristiques convenables pour un tel prix.
Certes, celui ci souffre un peu niveau son et photos, mais son système reste agréable à utiliser au quotidien et offre une expérience fluide et efficace, pour jouir des applications du Google Play Store facilement y compris les jeux 3D !
Son large écran reste une valeur sûre et son design offre un aspect robuste et séduisant (on a pas l’impression qu’il est un téléphone moyen de gamme).
Il ne faut pas oublier un point important : pour un tel prix il vous donne la disponibilité d’utiliser le réseau 4G pour une expérience encore plus rapide pour les données, mais attention de bien gérer son utilisation, car sa batterie un peu juste ne vous permettra pas de tenir la journée si vous êtes constamment dessus, à moins de tourner avec deux batteries puisque celle ci est amovible.
Enfin le fait d’utiliser un processeur Qualcomm permettra également, aux plus bidouilleurs d’entre vous, d’installer des ROM custom si elles apparaissent pour cet appareil et ainsi de pouvoir améliorer ses performances ainsi que de le faire évoluer facilement vers les nouvelles versions d’Android. Pour cela suivez nous dans la section de notre forum Generationmobiles.net.

A propos dorzyo 159 Articles
Passionné de nouvelles technologies, j'aime partager l'information sur les dernières tendances et nouveautés. Aimant la photographie et la vidéo je m'occupe des chaînes de Genmob sur Youtube et Dailymotion dans lesquelles vous trouverez des tests produits, trucs et astuces et autre tutos.....

4 Commentaires

  1. Je trouve dommage qu’il ait fallu attendre la 4G pour voir enfin un processeur Qualcomm chez Archos. Souhaitons que ce ne soit ni le premier ni le dernier.

    Très bon test, même si je n’accroche pas du tout avec le design, trop de bordures 😉

  2. Nombreux bugs : accéléromètre et puce gps défectueux.
    Sav : complètement incompétente, c’est une boite qui sous-traite leurs tests.
    3 A/R pour le même problème… 2 mois sans samrtphone.
    Franzose Qualität ? Mouhahahahahahaha
    Du coup j’ai acheté étranger, c’est quand même plus sur !

  3. Ah bon? autant de problèmes que ça, je n’ai eu aucun soucis avec, je l’ai utilisé en gps, j’ai joué dessus fait pas mal d’opérations avec des applications en tout genre (comme d’habitude pour un test) et tout a super bien fonctionné! C’était peut être un mauvais numéro comme ça arrive parfois malheuresuement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.