Google face à une accusation antitrust en Europe

android-sign

L’Union européenne, mène une enquête sur l’activité business de Google en Europe, comme le révèle GigaOm, pour examiner comment se comporte Google en matière commerciale pour son store d’applications Android. Aptoide , au Portugal, est une alternative aux applications Android, qui abrite plus de 200 000 titres et qui a plus de 6 millions d’utilisateurs actifs, a rencontré la Commission européenne la semaine dernière en vue de son dépôt de plainte.

Aptoide est apparemment agacé par le fait que Google rende la vie des tierces applications Android impossible. La société affirme qu’elle ne peut pas présenter une seule application tierce entièrement fonctionnelle sur le store de la boutique Google Play, dû à l’obligation d’une clause de non-concurrence qu’impose Google (tient un système ouvert ?).

En outre, la société affirme que Google rend de plus en plus difficile, pour les utilisateurs de trouver les paramètres qui leur permettent de télécharger des applications de tierces parties, dans les nouvelles versions d’Android OS. Aptoide précise qu’à partir de Android 4.0, seulement environ 20 % des utilisateurs peuvent trouver le réglage, comparé à 80 % des utilisateurs étant capable de le trouver en Android 2.1, (bientôt un Google Play à l’image de l’Apple store ?).

Aptoide se plaint aussi du fait que Google oblige les fabricants OEM à installer toutes les applications mobiles Google, y compris le Google Play sur un dispositif, même si les utilisateurs souhaitent seulement l’accès à certains d’entre eux (effectivement, pourquoi ne pas laisser le choix à l’utilisateur ?).

Enfin, Aptoide allègue que le navigateur Chrome de Google a bloqué la page de l’installateur d’Aptoide pendant quatre semaines, en affichant que la page contient des logiciels malveillants, même si l’entreprise a essayé de contacter Google, en vain à ce sujet, pour prouver que la page n’en a aucun.

Aptoide montre l’exemple du marché chinois Android, où le Google Play n’est pas disponible, car il est remplacé par des stores tiers, qui sont bien la preuve que la concurrence est possible dans le secteur des applications Android.

200_866650

Le commissaire de l’Union européenne à la concurrence Joaquin Almunia a confirmé qu’il a reçu cette plainte liée aux comportements, assez particuliers de Google en la matière, pour les applications Android, sans révéler plus de détails à ce sujet.

via

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... En passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.