Google, développerait nouvel OS nommé « Fuchsia »

Faudra-t-il bientôt utiliser Fuchsia, un nouvel OS venant de Google ? Mais de quoi s’agit-il en fait ? il semblerait que ce soit un système, développé dans la plus grande discrétion par le géant de la recherche, toutefois, ce dernier vient de lever légèrement le voile sur quelques éléments de l’interface graphique de ce dernier… Bon à savoir, jusqu’à présent, il n’était apparu que sous forme de code, sans plus d’informations !

Google serait-il en train de préparer un successeur potentiel à Android et Chrome OS ? Questions et spéculations vont bon train, en la matière, mais difficile d’être devin en la matière. La plus grande révolution serait que, Fuschia, abandonnerait pas mal de chose, comme notamment un système d’exploitation qui ne serait plus basé sur Linux, contrairement à  Android et Chrome OS.

À première vu, Fuchsia fait tout de suite penser à un Android retravaillé. Comme semble le démontrer l’interface qui se décompose en 3 zones : la partie supérieure, est semblable à la liste d’applications récentes d’Android, la partie centrale, elle, permet de gérer certains éléments du système, et enfin, la dernière partie inférieure, semble similaire au flux Google Now.

Ca c’est pour l’aspect visuel, quant est -il techniquement, de l’OS ? Et bien là, c’est un gros changement puisqu’il fonctionne de façon très différente…  les applications peuvent être glissées les unes sur les autres pour faire du multifenêtrage et se présenter sous forme d’onglets. Rien de bien révolutionnaire, me direz-vous ! Mais en jetant un coup d’œil plus approfondi, là… il y a du changement.

Je l’ai signalé plus haut, c’est tout d’abord l’abandon du noyau Linux pour Google est c’est en soit déjà une petite révolution. Fuschia reposerait aussi sur un microkernel qui réponds au nom de « Magenta ». Développé en interne par Google il donnerait plus de contrôle, à la firme de Mountain View, sur son système, ainsi qu’une plus grande flexibilité, puisqu’il est annoncé comme ayant la capacité de tourner sur des « ordinateurs ou des téléphones récents équipés de suffisamment de RAM », serait-il gourmand en ressource ? Quoi qu’il en soit cela ressemble au projet « Andromeda », l’hybride Chrome OS/Android qui a déjà fait parler de lui en 2016.

Autre élément troublant, c’est l’interface qui du fait d’un nouveau SDK maison nommé « Flutter » qui aurait l’avantage de produire du code capable de permettre de faire tourner, par exemple sous Android et iOS les applications écrites avec celui-ci.

Pour les plus intrépides et les plus curieux Il est possible d’utiliser partiellement une démo du système en téléchargeant l’APK disponible sur le site Hotfixit.net, mais tout n’est encore en l’état qu’un prototype. En conclusion, Fuchsia ne semble pas prêt d’arriver, à ce stade de son évolution, mais il permet aux fans d’Android de se poser des questions… Quels sont les objectifs de Google avec ce nouvel OS, une main mise sur son code source et une perte de l’Open-Source à terme ?

L’avenir apportera certainement des réponses à ces question, tant le développement reste encore flou. Un pari risqué pour Google, Fuchsia pourrait potentiellement remplacer Android et Chrome OS en leur apportant des nouveautés, mais c’est sans compter sur la prédominance de Google sur le monde du mobile et une perte de repère pour ses utilisateurs actuels.

Génération mobiles via lesnumeriques.com et Hotfixit.net

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... En passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

3 Commentaires

  1. Je ne sais pas quoi penser de ce « fushia » est ce que que google prendrait le risque de laisser tomber Android? je n’en suis pas convaincu.
    PAr contre effectivement faire un mélange des 2 pour fermer un pêu plus son Os me semble logique

  2. Fermer l’OS et supprimer Android, me semble plus probable …
    Mais combattre aussi l’éclatement d’Android en une multitudes de versions, en est une autre ! pour n’avoir à termes qu’à gérer une seule version, à l’instar de ses deux concurrents, iOS et Windows 10 Mobile.

    Reste à savoir s’il y aura une rétro-compatibilité avec des dispositifs plus anciens … Ce qui constitue la masse des mobiles sous Android.

    L’enjeu est lourd de conséquences !

  3. Pas convaincu de la rétrocomptabilité…. ce qui risque de leur porter préjudice. ne serait ce que d’un point de vue application.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.