Le Turing Phone, le smartphone ultime anti-NSA ?

Turing Robotic Industries, va mettre en vente son smartphone sécurisé, à partir du 31 juillet 2015. Celui-ci est censé garantir la confidentialité des écoutes et des données stockées sur le mobile.

turing

Sachez aussi qu’il sera disponible de 16 à 128 Go d’espace de stockage, pour un tarif oscillant entre 610 à 870 dollars, soit 550 à 780 euros environ.

tech-2015-04-turing-phone-resistente-sicuro-big

Avec ce smartphone, il serait possible d’échapper à toute tentative d’espionnage, y compris de la part de la très controversée, Agence nationale de sécurité plus connue sous les initiales (NSA). Il promet de protéger l’accès à l’ensemble des conversations ou des échanges de données, qui seraient chiffrés.

Côté OS, Il tourne sous Android Lollipop, ce qui est surprenant pour un téléphone qui se veut ultra protégé et il propose même un coffre-fort qui offre la protection des données les plus sensibles.

Comme il se doit, le Turing Phone est également sécurisé contre les agressions physiques et climatiques, grâce à son boîtier composé d’un matériau baptisé Liquidmorphium, il est censé être plus résistant que l’acier ou même le titane. L’appareil est également garanti étanche pour une immersion jusqu’à 10 m.

1142165

Côté technique, le Turing Phone est un smartphone avec un écran de 5,5 pouces pour 1920×1080 pixels, il est équipé d’un processeur quatre-coeurs cadencé à 2,5 GHz, auquel s’ajoute 3 Go de RAM. Pour la partie photographie, il y a deux capteurs photo, un dosrsal de 13 mégapixels et un frontal de 8 mégapixels et pour couronner le tout, un lecteur d’empreinte digitale pour le déverrouiller.

Il est bon de savoir que ce smartphone ne pourra être commandé que via le site Web du constructeur, du moins, dans un premier temps. Les premières personnes à le précommander recevront également un pack Bluetooth spécial, incluant un clavier, une enceinte, une manette et un casque. Une première boutique devrait toutefois voir le jour, aux Etats-Unis, dans le courant du le 1er trimestre 2016.

Ce n’est pas le premier mobile à proposer une sécurité accrue, mais cela devient plus prégnant aujourd’hui, notamment après le scandale de la NSA, mais voilà, tout système à ses failles, et je doute qu’il reste sécurisé bien longtemps, d’autant que l’agence qui est au coeur de la tourmente a les moyens, financiers et humains, pour contourner tout système informatique.

AFP

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... En passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

3 Commentaires

  1. Tant que nos données transitent sur des serveurs et des reseaux, dur d etre 100% sécurisé.
    Cloud,serveur SMS, serveur pour les emails, etc, ça n est pas l OS mais l utilisation qu on en fait qui assure une relative sécurité. …ou non!
    Supprimer toute synchronisation des données, ne pas utiliser de stockage en ligne mais sa propre memoire interne est un debut (pour les paranos), apres je ne vois pas comment un smartphone ou un OS relié à un reseau opérateur et à internet pourrait etre plus à l abris de la NSA qu un autre.

    Perso la NSA peut m espionner, je ne suis pas PDG d une multinationale ou homme politique important donc je m en fiche 😉

  2. « Perso la NSA peut m espionner, je ne suis pas PDG d une multinationale ou homme politique important donc je m en fiche »
    => Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux.
    Tu as raison, continuons à creuser notre propre tombe…

    Pour le téléphone, les communications ne peuvent sécurisées que si les échanges sont sécurisés. Exemple : avec mon Turing Phone, j’appelle Robert qui a smartphone « classique », et bien la communication ne sera pas sécurisée.

    Ce téléphone ne change rien à partir du moment où on est connecté avec l’extérieur mais ça va dans le bon sens. En espérant que ce ne soit pas que du marketing…
    Sinon, les matériaux utilisés semblent bien costauds en effet.

    • Je disais ca partant du principe que je ne serai de toute façon pas plus fort que la NSA, donc à quoi bon luter…..
      Et si la NSA n a rien d autre a foutre que de m espionner moi, ils ne verront rien de bien passionnant.

      Crois tu vraiment que la NSA n arrivera pas à espionner une conversation entre 2 Turing si elle le souhaite? Moi non. Donc je penche pour de l esbrouffe marketing.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.