Mais que fait donc Microsoft ?

Désabusé… voilà comment je pourrais qualifier mon état d’esprit ! et pourtant je soutiens Microsoft en utilisant tout ce que l’écosystème de la firme de Redmond nous propose. D’abord avec Windows Mobile puis avec Windows Phone, j’y ai cru dur comme fer et j’y crois encore, malgré tout, tant le concept de l’Os est innovant.


Mais le constat est là ! dès la sortie de Windows Phone 7, le système était vraiment en retard par rapport à la concurrence, Microsoft avait raté le coche ! toutefois, les possibilités d’évolution étaient vraiment intéressantes, donc rien de rédhibitoire pour moi. L’arrivée, ensuite, de Windows Phone 8, a sonné le glas des utilisateurs de Windows Phone 7, abandonné en cours de route. Mauvaise surprise, mais malgré tout, l’investissement de Microsoft et de son partenaire d’alors, Nokia, m’a donné l’envie d’y croire encore.


Force était de constater que les évolutions successives de l’écosystème mobile, notamment avec l’arrivée de Windows Phone 8.1, ont permit petit à petit de gommer les défauts et les retards qui se sont presque estompés, en regard de la concurrence. Des éditeurs importants commençaient à publier leurs applications et leurs jeux en même temps que sur les deux autres plateformes concurrentes, les smartphones made in Nokia se répandaient sur le marché, pour tous les budgets, tous les goûts… et coloris. Et de fait, les parts de marché des Windows Phone en Europe s’affichaient en hausse constante et en France en particulier elles étaient presque au même niveau que celles d’iOS, tout allait très bien (à noter qu’en Italie, Microsoft occupait la seconde place, loin derrière Android). Génial, Microsoft commençait à percer sur ce marché en revenant de loin. Et là, je me voyais déjà en tête d’affiche avec mon smartphone Windows Phone.

Mon constat et le suivant, dès le rachat de Nokia par Microsoft, les choses n’ont fait qu’empirer. Puis est arrivé en fanfare, Windows 10, puis Windows 10 Mobile, l’embellie ? Oui pour moi ! nous avions là, un système qui n’a pratiquement aucune distinction entre PC et Mobile, un pari osé, il faut bien le reconnaître et dès lors, Microsoft avait toutes les cartes en main pour réussir, enfin !

Ensuite, la mauvaise foi de certains éditeurs, souvent à la botte des deux concurrents a eu raison du développement d’applications dignes de ce nom. Pourtant Microsoft a pesé de tout son poids pour pousser son écosystème auprès de ces derniers, avec les projets Astoria et Islandwood, mais rien n’y a fait. Les reproches des opposants au système de Microsoft étaient toujours là, le manque d’applications. Me concernant pourtant, celles disponibles me conviennent et certes, il m’en manque bien une ou deux, mais bon ! je peux très bien m’en passer., l’essentiel étant bien présent. Mais ou Microsoft a vraiment pêché, c’est sur une communication catastrophique pour ne pas dire inexistante, un des plus gros points noir de la firme de Redmond… Pourtant Microsoft domine le marché mondial du PC et du logiciel de bureautique, c’est un fait ! et avait donc la possibilité de réussir …

D’autant qu’avec l’arrivée des locomotives de la marque, les Lumia 950 et 950 XL, Microsoft n’avait pas à rougir devant ses deux concurrents directs, avec des smartphones très haut de gamme et surtout moins chers !

C’était sans compter sur l’arrêt pur et simple de la gamme Lumia, fin 2016, une annonce sidérante de la part de Microsoft ! ce ne fut qu’un doux rêve car aujourd’hui la direction que prend la firme en matière de mobile me force à m’interroger, tellement j’ai cru en l’avenir des smartphones Windows.

Dés lors, le sentiment d’abandon n’a cessé d’envahir mes pensées et la communauté qui soutenait la marque a amorcée son déclin. Ou en sommes-nous aujourd’hui, au niveau de Windows 10 Mobile ?  Le système semble n’être maintenu qu’en coma artificiel, avec de moins en moins de téléphones, pratiquement plus aucun partenaire OEM et de moins en moins d’utilisateurs. De quoi sera fait demain ? Bonne question, je n’en sais rien ! Il y a bien des rumeurs sur un hypothétique Surface Phone, mais je commence à me poser des questions sur la voie que souhaite prendre Microsoft.

Pourtant au milieu de toutes ces interrogations, je reste un fan convaincu, puisque j’utilise ; outre mon PC fixe, un PC portable pro, une tablette Surface 3 Pro, un Lumia 950 XL et le Microsoft Band 2 ! ce dernier étant de loin le meilleur accessoire connecté du marché, sur ce segment, avec pas moins de 11 capteurs. Mais là aussi, voilà un dispositif qui n’a jamais été commercialisé sur le sol français (le mien vient du store anglais) et qui est abandonné par Microsoft, entre temps… Là aussi, faute de campagne publicitaire digne de ce nom alors que pourtant il avait, lui aussi, tout pour réussir avec une ouverture totale sur les trois Os mobiles majeurs.

Mais encore une fois ! les préjugés ont décidemment la dent dure… en réduisant à néant les efforts de Microsoft. Pourtant la firme a les reins solides, c’est tout de même la première entreprise informatique au monde, ils auraient pu faire des Bundles (tablette/smartphone ou smartphone band 2) à des prix attractifs, quitte à rogner sur les marges, cela aurait pu être une solution pour s’imposer sur ce marché difficile et combler le retard.

La firme sait pourtant faire, j’en veux pour preuve les tablettes Surface, si la toute première version (la RT) n’a eu qu’un succès d’estime, Microsoft a su inverser la vapeur avec les versions qui l’ont suivie et désormais, elles remportent tous les suffrages et notamment en détrônant son concurrent direct, l’iPad d’Apple.

Quoi qu’il en soit je reste un fidèle, parmi les fidèles, et j’apprécie d’avoir un excellent smartphone (un 950 XL) avec un très bon Os, bien suivi à ce jour et je continu à croire en des jours meilleurs pour W10M …

Génération mobiles
A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

3 Commentaires

  1. Tu as tout à fait raison !
    Et ce n’est pas avec ce qu’ils font pour l’instant, qu’ils vont attirer des développeurs pour créer des apps compatible :/

  2. Le problème c’est que pour qu’un « OS » se vendent, il faut des applications et les développeurs attendent que l’OS soit répandu pour développer ou porter leurs applications.
    J’ai parfois l’impression que Microsoft ne croit pas en son OS mobile….. il est alors difficile de demander aux développeurs et aux potentiels clients d’y croire.

  3. Je pense surtout que c’est la politique de la terre brulée, faite par les deux compères… autour de l’écosystème mobile de Microsoft, Google et Apple ! sont la cause principale.

    Après la communication de Microsoft laisse à désirer !

    Car le compte n’y ai pas, Microsoft, c’est près de 90 % du parc informatique mondial… alors s’il y a un OS porteur… c’est bien celui de la firme de Redmond… Surtout avec l’universalité annoncée entre les plateformes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.