Android M veut prioriser la stabilité de l’écosystème

Dans l’immédiat, c’est davantage une version pre-release qui serait disponible pour les smartphones et tablettes Nexus (générations 5, 6 et 9) ou la console Nexus Player mais une version finalisée serait bien prévue d’ici la fin de l’année.

io15-color-1900x700_c

Comme on peut raisonnablement s’y attendre de la part de Google, le successeur d’Android 5.0 Lollipop intégrera des centaines de mises à jour. La plateforme se veut plus stable et va améliorer l’usage global des services et notamment de l’interface utilisateur, le tout est censé se traduire en gain d’autonomie et simplification les permissions pour accéder aux applications.

Actuellement, il existe,  huit niveaux d’autorisations pour les apps, désormais, avec cette nouvelle version, les utilisateurs seront en mesure de mieux gérer les autorisations (approuver/refuser) par application pour des fonctions comme la caméra vidéo ou la géolocalisation.

Le navigateur Chrome sera également amélioré via Android M, d’ailleurs un paquet baptisé « Chrome Custom Tabs » permettra aux développeurs d’intégrer des fonctions Web directement dans leurs apps. Selon Google, le navigateur apportera diverses fonctions aux développeurs, comme la gestion d’accès automatisé « automatic sign-in », pour la sauvegarde du mot de passe, l’aide à la saisie pour remplir des formulaires et des fonctions multiprocessus de sécurité.

Ces jonctions serviront en même temps à donner un accès direct à une application, par exemple, lorsque l’on clique sur un compte Twitter associé à une adresse mail, l’application pourra s’ouvrir directement sans passer par une fenêtre supplémentaire d’accès.

Le système de paiement par terminaux mobiles sera intégré dans les mobiles commercialisés par les principaux opérateurs mobiles, en association avec des partenaires du monde bancaire comme MasterCard ou American Express. Aux États-Unis par exemple (AT&T, Verizon, T-Mobile mais pas Sprint) Android Pay, le successeur de Google Wallet sera accepté dans 700 000 magasins, au démarrage.

Une évolution très attendue, Google s’engage à améliorer l’autonomie des terminaux qui tournent sous Android M. Une nouvelle fonction assurera une meilleure gestion des processus qui tournent en arrière-plan sur son smartphone. Enfin, Android M permettra à l’utilisateur de travailler avec des tâches de fond sur son smartphone. Par exemple, il sera possible de consulter une application tierce (trouver un restaurant) et de fixer un rendez-vous en exploitant simultanément Google Now pour trouver l’itinéraire le plus adapté. À noter aussi la possibilité de recharger plus rapidement son appareil via un câble USB Type-C.

Quant aux développeurs, de nouveaux outils sont mis à leurs dispositions afin de mieux appréhender Android M : Android Studio v1.3 Preview, Android Design Support Library et Google Play Services.

Certes, tout cela est bien joli sur le papier, mais nombre de terminaux très récents n’ont pas encore vu la version 5 Lollipop, et certains ne la verront même jamais ! Bien sûr Google peut répondre : « Ce n’est pas nous c’est les fabricants ! » Oui c’est vrai ! mais il est aussi un peu facile de se cacher derrière cet argument qui est loin d’être mis en avant quant il s’agit de pavoiser avec les parts de marché ! Google devrait imposer un suivi à ces mêmes fabricants, mais ça… c’est une autre histoire…

Source Web

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

3 Commentaires

  1. Et bien, voila une bonne nouvelle…
    reste à voir néanmoins les faits après les promesses 🙂

    Sinon, complètement d’accord avec toi sur les mise à jours 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.