Les apps Android et iOS sur Windows Phone sont-elles une bonne chose

Au préalable, je tiens tout d’abord à remercier l’auteur de ce billet « Primokorn » qui a lancé la réflexion sur le forum Génération mobiles :  C’est par ici que cela se passe…

0226000008021626-photo-build-2015

Le sujet parle ici, des projets Astoria pour les apps Android et Islandwood pour celles d’iOS qui ont pour objectif de permettre de développer très simplement, les apps des deux Os concurrents, sur la plateforme de Windows 10.

Voir les articles qui en parlent déjà sur le site Génération mobiles :

Projet Islandwood : conversion simple des app iOS en apps Windows 10

Rumeur : Compatibilité des Lumia Windows 10 avec les apps Android

windows-10-project-astoria

project_astoria-020515

Je laisse donc l’entière responsabilité de ces propos à l’auteur et au site d’où elles sont issues, dans la communauté des andronautes, il ne faut pas s’attendre à lire que des propos positif, de fait.

« Comme Symbian et BlackBerry OS ont progressivement cédé la place à Android et iOS vers la fin de la décennie, les anciens Léviathan ont eu beaucoup de mal à tenir le coup et quand tout semblait perdu, ils ont été forcés de sortir des mesures extrêmes.
Alors que Nokia fût racheté par Microsoft, les plans de RIM pour sauver la plateforme s’étaient limités à construire un moteur d’exécution pour permettre aux appareils BlackBerry de faire tourner des applications faites pour Android. Dans la tête des dirigeants de RIM, BlackBerry aurait pu renaître de ses cendres, aidé par une explosion des applications Android, mais la réalité fût tout autre… via un moteur d’exécution loin d’être parfait, ce qui a plongé la plateforme dans les abîmes. »

RIM n’est pas Microsoft et le contexte n’est pas le même, puisque en réalité c’est que cet accès était bidouillé pour les applications Android, il n’était que partiel et pas très bien abouti, d’où cet échec.

« À sa conférence Build du mois dernier, Microsoft a annoncé des plans similaires à ceux de BlackBerry, en permettant aux applis iOS d’être facilement portées sur Windows Phone, en complément du fait de faire tourner des applis Android via un layer de moteur d’exécution.
Nommée Projet Astoria, l’initiative de Microsoft permet visiblement aux développeurs de porter leurs applis sur la plateforme Windows Phone en publiant leur APK sur le store, à condition d’utiliser les APIs fournis par Astoria, une idéologie similaire à celle qu’Amazon a eue avec la gamme Kindle. Malgré le fait que les règles de l’API Astoria soient honnêtes, et étant donné le fait que les Services Google Play ne seront probablement pas disponibles sur un appareil Windows Phone, la proposition faite par MS obligerait les développeurs à maintenir une branche séparée, tournée autour de Astoria pour le code de base, complexifiant le cycle de développement en nécessitant des duplications de code et des ajustements pour chaque version ».

Les plans comme indiqués plus haut ne sont pas du tout similaires, puisqu’il ne s’agit pas de donner un accès à une bibliothèque d’applications, celles  du Google Play, mais bien de faire des applications spécifiques à l’écosystème Windows 10 for Phone, issue je le reconnais de ce dernier. Quoi qu’il en soit l’idée est excellente et peut effectivement gonfler de  manière substantielle le store de Windows 10. Au moins pour les applications que je qualifie d’importantes. Les divers Locksreen de Android n’y ont pas leurs places, et c’est juste pour l’exemple que je les cites.

« De plus, si l’application est aussi proposée sur le Amazon Store, 3 branches séparées seront requises, nécessitant beaucoup d’efforts, ce qui amène les concepteurs d’applications à revoir leurs plans et à réfléchir à deux fois si une appli native Windows ne serait pas une meilleure chose ».

D’autant que les outils qui permettent la conversion sont gratuits et qu’ils pourront être utilisés pour les mises à jour où deviendront des applications natives de fait.

« Dans un scénario hypothétique où les problèmes d’API et de maintenance de code soient facilement surmontés, le plus gros problème reste non résolu, et est sans doute celui qui a les plus grandes chances d’avoir un effet contre-productif ».
Vers la fin de la dernière décennie, l’importance du design a explosé et depuis, chaque plateforme dispose de ses propres règles de design ».

Le design est une chose qui peut être simplifié via les outils, une fois de plus, il est vrai que le flat design de Windows 10 ne s’accommodera pas  du modèle désuet de certains visuels, tant d’Android que d’iOS.

« Le lancement de modèles pour une plateforme est la raison principale pour laquelle des applis natives mobiles délivrent la meilleure des expériences utilisateur, facilitant ainsi l’adoption de nouvelles applications par les utilisateurs.
Quand les applis Android apparaîtront sur les étagères du Windows Store, elles auront bien les interfaces et intégreront l’expérience des modèles du design Android. Quand un utilisateur Windows Phone va basculer d’une appli native avec le design Metro à une appli Android avec le Material Design, l’expérience utilisateur qui en ressortira sera catastrophique, catapultant le taux d’abandon d’applications à un niveau stratosphérique.
Malgré l’initiative de Microsoft qui a les meilleures intentions pour sa plateforme, les projets Astoria et Islandwood apparaissent comme des subterfuges marketing ayant pour but d’attirer la foule non-tech en promettant des applis Android et iOS sur Windows Phone ».

Justement, le développement de ces deux outils, est fait pour que le portage soit simplifié à l’extrême et permette ainsi de donner à l’écosystème de Microsoft, des applications qui ne sont toujours pas conçues pas les développeurs sur sa plateforme et avec bien sûr le look Windows 10.

« Le design cross-plateform contre-intuitif et les efforts pour maintenir des codes séparés vont entraver leurs succès et pourra sans doute engendrer des applications à moitié finies voir abandonnées sur le store Windows, sans parler du déclin des utilisateurs et des taux de nouvelles créations d’applis ».

L’objectif des deux outils, est de justement faciliter cette opération, afin qu’elle soit la moins contraignante possible pour le développeur ou de l’éditeur. Maintenant il faut bien entendu que ceci adhère à cette idée…  sans oublier que certains voient cette opération  d’un très mauvais œil !  car de fait, l’argument de la bibliothèque applicative un peu plus faible, ne teindrait plus du tout… d’autant que l’écart, concernant les apps, jugées importantes et infinitésimal !
Concrètement, cela n’empêchera pas les développeurs, Windows 10, à maintenir leurs activités et de poursuivre leurs créativités.

P4290596-M1-600x338

Comme vous pouvez le voir, ces deux projets ont leurs détracteurs et ceux qui sont pour !  Ce qui ressort principalement de ceci, c’est que Microsoft cherche certainement à combler l’écart applicatif…  Mais aussi et surtout d’offrir à ces utilisateurs la meilleure des expériences mobiles. Notamment aux développeurs et éditeurs hermétiques et fermés comme des huîtres aux suppliques des utilisateurs, car c’est bien d’eux qu’il s’agit… au final !

Et vous… qu’en pensez-vous ?

————————————

Tout cela est issu d’un article d’un site très connu

Génération mobiles

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

14 Commentaires

  1. A voir, si c’est un simple portage, ce n’est pas effectivement une bonne idée. D’un autre coté il faut que MS donne l’envie au dev de venir développer leur application sur leur plateforme et pour ca, il faut que Microsoft les aide.

    • @jedi.6 Tout à fait, aider le développement, le vrai mais pas des portages.

      « Mais aussi et surtout d’offrir à ces utilisateurs la meilleure des expériences mobiles. Notamment aux développeurs et éditeurs hermétiques et fermés comme des huîtres aux suppliques des utilisateurs, car c’est bien d’eux qu’il s’agit… au final ! »
      Si tel est le but, MS prend des chemins hasardeux qui seront semer d’embûches. Il faut donner envie aux développeurs de travailler pour sa plateforme alors ne rejettons pas la faute sur les devs 🙂
      Les développeurs gagnent de l’argent grâce aux stores mais les grands gagnants sont les détenteurs des plateformes.

      • Pour l’exemple et il s’agit là d’éditeur, ils ont fait une application santé et bien-être pour iOS, mais voilà pas assez rentable, ils l’ont ensuite portée sous Android, pour accroître les revenus… mais quand je leur ai posé la question et Windows Phone, le responsable de cette apps a botté en touche, tout en répondant à un SMS sur son iPhone…

        Il y a une petite mode qui consiste à dénigrer tout ce que fait Microsoft… c’est un peu dommage, d’autant que ce dernier porte ces applications phare sur les stores concurrents… et ça, c’est la vérité toute nue !

        • Pas vraiment, c’est ce qu’a fait MS (plutôt ce que MS n’a pas fait) ces dernières années qui a engendré ce réflexe.
          Si Internet Explorer a du mourir, c’est pas pour rien non plus…
          C’est à MS de changer la donne sur le LONG terme, pas les développeurs, et via des outils Microsoft purs.
          Ce genre de développeurs va là où on peut recolter le fruit ce qu’on a semé.

  2. Tout est là , simple portage ou plate-forme facilitant le développement d’applis pour Windows à partir du code existant…

    Que ce soit sur IOS ou Android il y a de multiples applications qui font exactement la même chose, mais
    sur Android tout du moins (je ne connais pas vraiment IOS) si je veux choisir mon navigateur Internet, mon lecteur audio ou vidéo…, je peux.
    Actuellement sur Windows, pas vraiment…

    Donc si Mxplayer, Poweramp… peuvent être transposés facilement en respectant les codes design de WindowsPhone avec les outils Microsoft Why not

    • Oui car il est installé par défaut sur tous les PCs Windows et que Mme Michu ne sait pas comment le changer 🙂
      99% des entreprises qui ont Windows utilisent aussi IE…

      • En effet, et encore que, depuis des années les utilisateurs ont le choix du navigateur au premier démarrage, il n’est donc pas imposé ! cet argument ne tient plus vraiment 😉

        Et si les entreprises l’utilise, c’est qu’il est beaucoup plus sécurisé que ses concurrents… 🙂

        • Tu veux qu’on parle des serveurs sous Debian ? 🙂
          Windows est user-friendly depuis des années et a une puissance marketing que d’autres non pas.

  3. J’espère quand même que les devs ne vont pas utiliser ces outils pour porter leurs application afin de leur donner de la visibilité et ne plus les suivre derrière.

    D’un autre coté, ces outils peuvent donner l’envie au dev de travailler sur WP en plus de IOS et android.

  4. Le problème principal est surtout la mauvaise volonté des gros éditeurs qui ne font pas d’appli pour wp. Ce n’est pas le coût d’un développement sous wp qui ferait peur à une boite comme snapshat. C’est clairement une volonté de nuire qui anime ce genre d’éditeur. Et ce n’est donc pas ces projets de facilitation de portage qui vont régler le problème… La seule chose qui le peut, ce sont les pdm. Vivement wp10 pour voir si ça décole !
    _________________________________
    Envoyé depuis l’application Génération mobiles pour Windows Phone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.