Choisir un mot de passe complexe renforce la sécurité

Le choix d’un mot de passe, le plus sécurisé possible est une évidence pour beaucoup, mais souvent c’est un élément que beaucoup d’internautes oublient.

Comment-choisir-un-mot-de-passe

Qu’en est-il aujourd’hui, dans l’univers connecté qui est désormais le nôtre, nous devons gérer de plus en plus de comptes qui sont protégés pas des mots de passe, afin de les sécuriser…

mot-de-passe-perdu
Qui n’a eu un jour été confronté à l’oubli de son mot de passe ? Tellement il y en a, à retenir, sans les citer tous… Je suis moi-même incapable de vous donner le nombre de mdp que j’utilisent !

Ce déluge de password à retenir entraine des dérives… certains ont du mal à les retenir, il en résulte souvent, qu’une majorité d’internautes utilise des mots de passe extrêmement simples.

L’exemple le plus frappant et l’utilisation de la simple suite de chiffres, de 1 à 6 ; « 123456 ». C’est le mot de passe qui a été le plus piraté au cours de l’année 2014 (comme en 2013).

Il est interdit de sourire ! mais le mot « password » reste en deuxième position des mdp les plus souvent piratés, tout comme en 2013, aussi. Sur la troisième place du podium, il faut signaler « 12345 », qui gagne 17 places en une seule année. Preuve en est, que les internautes cherchent encore et toujours la simplicité. Après les suites de chiffres, arrivent les suites de lettres, ont ne peut plus simple (QWERTY pour les Anglais, AZERTY pour les Français), les sports (football, baseball, etc.), les héros divers et variés comme (Superman ou Batman), plus surprenant de « discrètes » allusions sexuelles (696969). Si vous utilisez un de ces mots de passe, sachez que votre compte sera piraté en moins d’une seconde. C’est ballot, non ?

Quelles solutions pour éviter le piratage

Pour éviter une telle mésaventure, le plus simple est encore d’utiliser un logiciel gestionnaire de mots de passe, mais il faudra les retenir et ne pas les mettre, comme je l’ai déjà vu, sur la bureau de l’ordi d’une collègue, sur un Post-it logiciel, avec tous ses codes (sic !). Pour les gérer vous-mêmes, mais, il vous faudra alors adopter quelques réflexes essentiels.

– Adoptez un mot de passe de plus de 10 caractères (conseillé)
Plus c’est long, plus… c’est compliqué à casser, quand il s’agit de code. La plupart des services en ligne permettent d’avoir 12 à 14 caractères, voire plus. Pourquoi s’en priver !

– Faites varier les plaisirs
Un rappel simple ! qui peut vous mettre à l’abri de déconvenue ! utilisez en les mixant ; des minuscules, majuscules, lettres avec accent, caractères spéciaux, symboles… Il faut savoir mélanger toutes les possibilités d’un clavier, si le site le permet, lors de la création du mot de passe. Cela rend d’autant plus compliqué le piratage.

Ceci s’applique à tout l’univers connecté… tout ce que nous devons, bon gré mal gré, utiliser ! Notre quotidien est fait d’une multitude de comptes à gérer et ce n’est pas près de baisser.

Génération mobiles

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

2 Commentaires

  1. Il est bien d’en parler, ça ne fait jamais de mal d’en remettre une couche 😀

    Les gestionnaires de MdP comme Lastpass, OneKey, Dashlane… reste la meilleure solution à ce jour pour moi.
    Utiliser leur générateur de mot de passe, créer un MdP maître très compliqué (c’est le seul à se rappeler alors on peut faire un effort lol).

    Si on préfère faire fonctionner sa mémoire pour gérer les MdP, ne jamais utiliser le même MdP pour plusieurs sites (sensibles au minimum : banque, email, services publics,…). Aussi, on peut par exemple garder une suite de caractères fixe puis ajouter avant ou après un identifiant propose au site sur lequel on se connecte. De cette manière, on a toujours un MdP différent mais facile à se rappeler.

    Enfin, ne JAMAIS utiliser un scanneur pour gérer vos mots de passe !!!!!!

  2. Moi j’utilise une phrase pour m’en rappeller, par exemple « JMDPAJM#666 » ça fait « Je mange du pâté avec Jean Marcel » (puis j’ai juste à me souvenir du reste).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.