Google news va être arrêté en Espagne

google-logo

Google va arrêter son service de news, le 16 décembre, en Espagne, devant un nouveau droit fiscal qui entrera en vigueur, le 1er janvier 2015. La législation adoptée par le Parlement espagnol permettra aux éditeurs de news de demander une taxe aux sites agrégateurs, comme Google News, chaque fois qu’ils afficheront le contenu de publications dans les résultats de recherche.

Google avait déjà menacé de fermer sa page de news, en Espagne, si la réforme sur la propriété intellectuelle venait à passer, le représentant de la société Google en Espagne a seulement indiqué, lorsque le texte de loi lui a été transmis que :

« Nous sommes déçus par la nouvelle loi parce que nous pensons que des services comme Google News aident les éditeurs à générer du trafic sur leurs sites Web ».

Dans un premier temps, Google avait indiqué qu’il continuerait à travailler avec les éditeurs espagnols pour les aider à augmenter leurs revenus, mais il semblerait que la firme de Mountain View reconsidère cette option à la lumière de cette nouvelle réglementation.

Cependant,  il semble plus qu’évident que Google en fait lancera une action plutôt agressive et méprisante, à l’encontre des éditeurs de la péninsule ibérique, en mettant fin, purement et simplement, à son service de news, avant même que la loi ne soit votée, afin de tenter de faire pression sur le parlement espagnol !

Richard Gingras, à la tête de Google News a expliqué dans un post sur son blog qu’avec la réforme qui va entrer en vigueur en janvier 2015, il ne sera plus possible pour la société de poursuivre ses activités en Espagne, puisqu’elles ne lui rapporteront plus rien :

« En réponse à cette nouvelle loi espagnole, il va falloir bientôt fermer Google News en Espagne. Laissez-moi vous expliquer pourquoi. Cette nouvelle loi exige que chaque publication espagnole facture ses services, auprès de Google News, même celles montrant un petit extrait de la publication, qu’ils le veuillent ou non. Comme Google News ne se fait aucun argent (sic !) cette nouvelle approche n’est tout simplement pas viable. C’est donc avec tristesse que le 16 décembre, nous retirons les maisons d’éditions espagnoles de Google News et Google News en Espagne ».

Il est important de rappeler que la loi espagnole n’est pas la seule préoccupation de Google en Europe. Le Parlement européen a déjà fait voter un texte, pour casser la société en deux, une société de recherche indépendante et une autre entreprise pour gérer tous les autres produits. L’autorité chargée de cette enquête est également occupée sur des questions « antitrust » depuis juillet 2013.

Plusieurs pays européens ont aussi Google dans le collimateur ou il affronte les éditeurs de presse qui l’accusent d’abuser de sa position dominante et lui demandent de payer pour l’utilisation de leurs contenus.
 
A noter que les éditeurs de journaux francophones belges ont contraint lundi Google News à purger son site Internet d’actualités de leurs articles, remportant ainsi une victoire qui pourrait faire date dans la lutte qui oppose les éditeurs de presse au moteur de recherche californien. (source AFP/Archives)
 

Que Google diffuse de l’information qu’il capte ailleurs ne le dérange pas, ce qui le gêne c’est d’en payer le juste prix, c’est désolant de voir cette multinationale s’arroger le droit d’être au-dessus des lois, en pesant de tout son poids financier !

____________________________________

rqnj

Tentez votre chance en suivant ce lien :
Concours Génération mobiles Noël 2014

____________________________________

 

via

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

10 Commentaires

    • *clin d oeil, clin d oeil*

      Non mais la c est Google, ca va pas les tuer. Mais faudrait pas que ca se généralise, les petits sites et blogs seraient dans la m….

  1. Tu dérapes et tu insistes, je parle de Google tu parles de blogs…

    là il s’agit d’une boite à fric qui pompe des publications professionnelles, sans vouloir payer….

    Chez nous, il y a des d’articles qui sont fait par nous, pour nous, et que nous partageons aisément… Ne pas faire d’amalgame, un site ou un blog est en droit de s’inspirer d’un article, nous sommes entre amateurs…

    Mais aucun commentaire sur Google dans tes propos 😉

    • « La législation adoptée par le Parlement espagnol permettra aux éditeurs de news de demander une taxe aux sites agrégateurs »

      Cette loi ne concerne justement pas que Google. La on parle de Google car du coup ils stoppent leur service, mais cette loi peut s appliquer a TOUT site de news.

      Chez vous il y a aussi des articles juste passés par un logiciel de traduction. Tu t imagines payer une taxe pour chaque article de ce site?

      Je connais ton désamour de Google, mais désolé, encore une fois, cette loi n est pas que pour Google, nulle part il n est ecrit que les petits sites auront le droit car ils sont « amateurs ». Et si elle est vraiment appliquée, crois tu que ca fera fermer le geant Google? Non.
      Mais les petits sites espagnols par contre, si.

      • Mais voilà, ce que tu oublie, c’est que nous ne sommes pas une sites agrégateurs.. comme Google et d’autres grands !

        Agrégateur de contenu : personne, société ou logiciel qui compile des informations en provenance de diverses sources pour les réunir sur un même document.

        Désamour, non… je m’en fiche, je n’utilise pas !

        Mais je n’aime pas être espionné, piraté, etc… Je ne suis pas maso 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.