Tablettes et smartphones bousculent le monde des PC

Il est fini le temps ou les entreprises du secteur informatique ont connu leur heure de gloire grâce au PC. Désormais ils repensent leurs modèles économiques pour ne plus se laisser distancer par les nouveaux arrivants dans cet univers, les tablettes et les smartphones..

computers workplace

 

Pour contrer ses concurrents comme Qualcomm et Nvidia, dont les processeurs sont très appréciés par les fabricants de terminaux mobiles, Intel, par exemple est obligé de revoir toute sa politique après avoir raté le virage des smartphones et de tablettes, est a choisi une solution qui est plutôt radicale. Il paye les fabricants pour qu’ils utilisent ses puces. Une stratégie qui a un coût, un milliard de dollars de pertes en trois mois pour un million de chiffre d’affaires. L’idée d’Intel est de parier sur la qualité de ses puces et espère qu’une fois que ses clients les auront essayées, ils lui resteront fidèles.

Microsoft a réussi à ralentir les Chromebook. L’idée de Microsoft n’est pas très différente, avec son programme « Windows with Bing ». Le géant américain du logiciel a rendu Windows 8, gratuit pour les fabricants de PC.

microsoft-satya-nadella-bill-gates-steve-ballmer-three-ceo-640x353

Toutefois sous certaines conditions, il faut que ces derniers s’engagent à intégrer Bing, son moteur de recherche dans des ordinateurs, vendus à moins de 300 €.

L’objectif est de contrer Google et son système d’exploitation Chrome OS, qui équipe des PC, généralement vendus, aussi à moins de 300 €, les Chromebook. Une stratégie qui semble payante puisque, Microsoft est parvenue à freiner l’expansion des Chromebook dans certains pays européens, comme en France avec « Windows with Bing ».

Microsoft a aussi positionné sa nouvelle tablette, la Surface Pro 3 à l’autre extrémité de la gamme. Cette dernière a généré 908 millions de dollars de chiffre d’affaires au dernier trimestre, ce qui semble indiquer un retour à l’équilibre sur ce segment. Ce n’était pas le cas l’an dernier ou Microsoft avait dû faire une provision de 900 millions de dollars pour invendus.

surfacepro3

 

Les fabricants traditionnels de PC cherchent la bonne recette pour rester en course, mais certains préfèrent renoncer. À l’instar de HP, qui a une nouvelle fois annoncé sa décision de se séparer de sa branche PC. De leur côté Sony et Samsung ont suspendu la fabrication des PC pour se concentrer sur les tablettes, les smartphones, et plus surprenants concernant le coréen, les Chromebook. Mais c’est sans doute à IBM, que revient la palme, qui après avoir vendu ses PC et ses serveurs à Lenovo, vient de lancer une opération pour se débarrasser de ses usines de production de microprocesseurs. Une autre façon de tourner définitivement la page.

 

ordinateur-smartphone-tablette-11035888nrenq_1713

 

Chez Lenovo, pourtant numéro un mondial des PC, il ne jure désormais que par qu’il appelle, les « PC Plus », une façon de renommer les tablettes et les smartphones. Chez Acer, même combat, qui a ajouté tablettes, smartphones et accessoires connectés à sa gamme.

lenovo-ideapad-041004

Même si Lenovo annonce à qui veut bien l’entendre, que le marché des PC n’est pas mort, le constat, c’est qu’il n’est plus apte à l’assurer, à lui seul, ni l’avenir de ceux qui en ont fait son succès.

Si le monde du PC est en ébullition, du fait de l’arrivée massive de smartphones à grands écrans et des tablettes, Apple a lui aussi du souci à se faire, avec ses iMac, d’autant que sa part de marché est très faible en comparaison.

Il est loin le temps où il y avait, dans chaque foyer, plusieurs PC, aujourd’hui c’est plus souvent, un PC et plusieurs tablettes ou smartphones.

Source diverses

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

3 Commentaires

  1. C’est sur que le modèle est en évolution, encore que la problématique ne soit pas la même en entreprise et à la maison.

    A la maison je verrai un moyen de visionnage de grande taille (écran/vidéoprojecteur) avec des tablettes/smartphones, (stockage en Nas ou en Cloud) en liaison avec un sytème sonore home-cinéma.

  2. Le gros point noir de cette nouvelle niche est que c’est tout ou rien. Soit on a un hybride d’entrée de gamme tournant sous Atom avec très peu de RAM et de stockage, soit on file directement sous Core i5 ou i7 avec des prix à la limite de la honte.
    Je pense notamment à la Surface Pro 3 sous Core i3, la « petite » qui avoisine les 900 euros, ces mêmes 900 euros qui permettent de s’acheter un très bon PC de bureau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.