Choisir un smartphone ! mais sur quel OS, Android, iOS ou Windows Phone ?

Android, iOS, Windows Phone… qu’est-ce qui différencie ces trois systèmes d’exploitation taillés pour les smartphones et les tablettes ? Quels sont les points forts et points faibles de chacune des plateformes ? Laquelle est la plus simple à utiliser  ? La plus complète ? Portrait des principaux OS mobiles du marché.

7468468-galaxy-s5-iphone-5s-htc-one-m8-lg-g3-quel-smartphone-choisir

 

Si au moment de choisir son smartphone le consommateur a aujourd’hui un large panel de mobiles, pour ne pas dire trop vaste, ce pose néanmoins plusieurs questions, pour le choix, entre design, ergonomie et prix.

Si l’offre du côté des dispositifs est vaste elle est toutefois plus réduite concernant les systèmes d’exploitation. Je ne vous apprend rien, il y a Google, Apple et Microsoft, qui se partagent le très convoité marché des « OS » pour mobiles. Avec des parts de marchés très inégales. En gros, un peu plus de 80 % des smartphones disponibles dans le monde, tournent sous l’OS Google, Android, qui détient en France plus de 61 % de parts de marché. iOS, d’Apple, sur les iPhone, récolte 14 % de parts de marché. Puis vient enfin le challenger, Windows Phone avec 13 %. La plateforme de Microsoft, était encore confidentielle et peu représentée sur les linéaires, mis à part la gamme Nokia Lumia, mais elle devrait rapidement gagner en visibilité, puisque Microsoft vient d’ajouter 50 nouveaux partenaires, notamment sur l’entrée de gamme, qui a largement contribué à la suprématie de Android.

Mobile-OS-2

 

Au moment de choisir son téléphone, ou sa tablette, il est utile de connaître deux ou trois petites choses sur l’OS qui tourne sur le téléphone sélectionné. Car, si les trois OS proposent aujourd’hui à peu près les mêmes fonctionnalités, tous ne les affichent pas de la même manière. La première question à se poser, c’est la simplicité d’usage, ou au contraire, si vous êtes à la recherche d’un niveau de personnalisation et de bidouillage élevé ?

Pour vous c’est le prix qui compte et vous visez l’entrée de gamme qui fonctionne correctement ? Voici donc, une synthèse des points forts et des points faibles des trois principaux OS disponibles sur le marché en France. Si les utilisateurs les plus avertis savent ce qu’ils veulent et sans doute quel OS leur convient le mieux, les primo-accédants, trouveront certainement une aide dans ce petit guide, avec des éléments de réponse importants pour un achat réfléchi !

iOS

Lorsque qu’Apple a lancé son premier iPhone en 2007, en claironnant, haut et fort que son système d’exploitation mobile avait cinq ans d’avance sur la concurrence, beaucoup avaient trouvé l’affirmation un peu présomptueuse et peu proche de la réalité. L’histoire lui a donné partiellement raison, mais depuis de l’eau a coulée sous les ponts, et c’est désormais lui qui s’inspire depuis plus de deux ans, de la concurrence.

Si le système d’exploitation mobile d’Apple a souvent été cité, en exemple, pour sa simplicité d’utilisation. il s’inspirait largement de feu Windows Mobile, mais avec de vrais plus. Il se compose en effet principalement de multiples écrans d’accueil qui abritent les applications. Il est possible de créer des dossiers d’applis, mais pas de placer des widgets ou un quelconque autre moyen de visualiser des informations directement sur les écrans d’accueil.

Après avoir fait de la résistance, Apple a fini par proposer un centre de notifications, bien après Android, plutôt bien fichu, ainsi qu’une barre de raccourcis pour accéder rapidement aux connectivités, à la lampe torche, à l’appareil photo, etc..  Sa fonction de recherche universelle est apprécié, qui va, comme son nom le laisse entendre, chercher partout dans le système d’exploitation et elle se révèle vite indispensable pour certains utilisateurs. Enfin, le système multitâche, très récent sur la plateforme s’avère bon, même si d’autres systèmes font beaucoup mieux.

 interface-apple-ios

Android

Plusieurs mots viennent à l’esprit, le concernant !  « Riche, très complexe et multiple ». Voilà seulement en trois mots ce qui caractérise le mieux Android. Quoi qu’en disent les andro-addicts, les débutants auront clairement beaucoup de mal à l’appréhender dans toute sa diversité. Car elle se fait au prix d’une complexité relativement importante.

Mais commençons par le commencement, Android est à la base un OS développé par une petite startup sur un noyau « Linux » et qui appartient aujourd’hui à Google. Il se compose essentiellement d’une barre de notifications, d’un écran de déverrouillage, d’un menu qui regroupe toutes les applications téléchargées et de plusieurs écrans d’accueil, sur lesquels il est possible de placer des raccourcis ou des dossiers d’applis, ainsi que des widgets. Les choses se compliquent quand on sait que chaque constructeur a la possibilité de créer sa propre interface utilisateur pour se différencier des autres.

Toutefois, certains essaient tout de même de s’en démarquer. À l’image de Huawei qui a supprimé le menu des applications, créant de fait une interface à la croisé des chemins entre iOS et Android. Très versatile, l’OS de Google n’a pas de réel point faible, sa barre de notifications, copiée au fil du temps par les autres systèmes d’exploitation, est excellente. Mais on peut regretter qu’elle devienne aussi un peu « fouillis » chez ceux qui reçoivent beaucoup de notifications. Elle reste néanmoins un bon moyen pour regrouper toutes les alertes.

Enfin, et c’est un peu là que le bas blesse, c’est du côté des mises à jour, cela varie incontestablement selon les gammes et les constructeurs. Mais l’importante fragmentation des dispositifs sous Android, font que l’OS de Google fait moins bien que ses concurrents dans ce domaine.

Apex-beta

Windows Phone

C’est le petit dernier, héritier de Windows Mobile, qui a connu une renaissance et une refont complète en 2010, mais depuis, Windows Phone, a heureusement su évoluer à pas de géants. Au point d’être aujourd’hui en mesure de concurrencer les deux leaders. Surtout que Microsoft à eu l’excellente idée de s’en démarquer graphiquement dès le départ, c’est d’ailleurs le seul des trois OS qui innove vraiment dans ce domaine. Microsoft a en effet opté pour un design « flat » assez radical, qui est largement copié par ses deux concurrents direct, aujourd’hui. Quoi qu’il en soit, on adore ou on déteste  !

Dans Windows phone, la navigation dans les menus est la plus simple, dans la mesure où le système se compose d’un seul écran d’accueil et d’un menu des applications, à défilement vertical dans les deux cas. Les options, qui à ces debuts étaient assez réduite, afin d’en simplifier l’usage, gagne aujourd’hui en personnalisation. Un élément qui a été souvent mis en avant par ses détracteurs, dans ses débuts.
Alors, si Windows Phone ne propose pas de widgets, il peut tout de même se targuer d’un équivalent qui fait encore mieux, avec les vignettes dynamiques. Elles permettent d’afficher des informations directement sur l’écran d’accueil, comme la météo, les actualités, les notifications de messages, etc.. Et ce, sans avoir à ouvrir l’application, de fait l’utilisation d’une barre de notifications s’en trouve réduite, voire inutile, puisque l’utilisateur à sous les yeux tous ce dont il a besoin au quotidien, sans manipulation supplémentaire. Ce qui lui donne une intégration poussée pour les réseaux sociaux, il sont au coeur même de l’interface puisqu’il est possible de consulter les posts des contacts, là aussi sans ouvrir une application.

Enfin, tout comme iOS, l’une des plus grandes forces de Windows Phone est de se montrer fluide et réactif, quel que soit le smartphone sur lequel il est proposé, vous l’aurez compris, ici pas besoin d’un mastodonte de puissance pour fonctionner parfaitement.
Malgré tout et certainement pour faire taire ses détracteurs et répondre à une demande des ses utilisateurs, Microsoft a ajouter une barre de notifications. Et à noter, qu’il a un gestionnaire multitâche qui fait son travail, dans la plus grande transparence.
Toutefois, la mise à jour prochaine de Windows 10, qui va débarquer en début de 2015, devrait permettre une unification totale de tous les dispositifs Windows, PC, tablettes, phablettes et smartphones.
What’s-New-in-Windows-Phone-8_1

Maintenant voyons du côté de la personnalisation

iOS

Il faut bien reconnaître que si le système d’exploitation d’Apple est certainement le plus simple à prendre en main, il est également celui qui offre le moins de personnalisation, il commence à avoir même, à ce sujet, un look un peu vieillissant. Pour faire simple, en dehors de la possibilité de changer les fonds d’écran, il n’y a rien que l’utilisateur puisse faire pour démarquer son appareil des autres. Les choses sont très différentes pour les amateurs de jailbreak. Mais ça, c’est une autre histoire. . . Adieu la sécurisation du système !

Android

Alors ici, c’est tout le contraire avec une personnalisation à outrance du smartphone, j’aurais tendance à dire, un peu trop, mais il en faut pour tous les goûts. Comme évoqué plus haut, l’OS de Google est très flexible. À tel point qu’il est possible de télécharger une nouvelle interface directement depuis la boutique Google Play, si celle qu’il a d’origine ne vous convient pas. Sans oublier, l’océan de possibilités ouvert par le root et le flashage, mais là cela concerne essentiellement les utilisateurs les plus avancés, mais là aussi au détriment de la sécurité. Toutefois, la modularité d’Android, lui permet de se placer loin devant iOS et Windows Phone quand il s’agit de se forger une interface sur mesure.

Windows Phone

Microsoft a, de son côté, choisi une solution assez stricte pour ce qui est des possibilités offertes aux constructeurs, en termes de de modifications de l’interface utilisateur, Windows Phone était plutôt rigide de ce côté-là, mais les choses sont en train de changer. Même si les tuiles restent sagement ordonnées dans leurs formats carré ou rectangulaire, les vignettes dynamiques permettent de personnaliser de manière beaucoup plus poussée, l’écran d’accueil, que celui d’iOS, avec la possibilité de rendre les tuiles transparentes et d’insérer une photo d’arrière plan, la gestion des dossiers a été largement amélioré, par glisser/déposer, et à noter que Windows 10 devrait introduire de nouvelles tailles de tuiles, de quoi en satisfaire plus d’un !

Windows Phone est donc à la croisée des chemins entre le système mobile d’Apple et de Google. Il laisse une certaine marge de manœuvre, tout en restant graphiquement très structuré. Là encore, la mise à jour Windows 10 va apporter beaucoup de changement, pour en faire le vrai challenger en titre.

En conclusion je n’ai pas pu m’empêcher de vous ajouter l’ancêtre de ces trois systèmes d’exploitation, Windows Mobile, qui à n’en pas douter a servi de modèle et de base aux trois prétendants au titre de meilleurs OS d’aujourd’hui…

20090730_1953

 

Vous l’aurez tous compris, le choix d’un smartphone ou d’un système d’exploitation est personnel, il se fait avec sa propre sensibilité et ses propres attentes, tous sont d’excellents  outils, qui vous apporteront au quotidien, toute l’aide et l’assistance que vous pouvez en attendre. Il n’y en a pas un, qui est meilleur, le votre, c’est seulement celui qui vous correspond le mieux.
 

Génération mobiles

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

15 Commentaires

  1. Choix bien « résumé ».
    Peut-être aurait-on pu s’attarder sur l’aspect prix, car au final dans l’entrée et le début de moyenne gamme il n’y a que deux O.S. , Android et Windows…

  2. cela serait fait dans le prochain épisode sur la différence entre les différends store d’apps 🙂

    Ici il ne s’agit que de l’OS et qui concerne smartphones, tablettes et phablettes… les fourchettes de prix sont de fait très larges….

  3. Totalement d’accord avec le développement de Reporter et avec les commentaires précédents.
    Il n’y a pas un OS qui est meilleur, chacun est adapté a un type d’utilisation et répond a certains besoins.
    Le tout pour un néophyte est de ne pas se planter a l’achat ! D’ou l’utilité d’un article comme celui là.

  4. L’aspect financier est une chose non négligeable en effet, mais je pense aussi sincèrement que les éditeurs sont des tire au flanc (pour rester poli). Je vais prendre une truc tout con, l’application Orange Mail de Orange.

    Elle existe sous iOS, Android et Windows 8. Cherchez l’erreur. Comment peut on développer une application sous Windows 8 sans passer par Windows Phone 8 ?

    C’est un exemple parmi tant d’autres.

    Ensuite le choix est affaire de gout, mais perso en aucun cas je ne choisi pour les applications.

    Après avoir essayé tous les OS, Windows Phone est celui qui me convient le mieux, très sécurisé, synchronisé avec le PC et la tablette, en cherchant bien on trouve toujours l’appli qui va bien, jamais le moindre lag, jamais de HR, pas besoin de « service killer », bref toujours en train de fonctionner sans la moindre anicroche. C’est sans compter sur le design très élégant des Lumia.

    iOS a été très vite oublié, le coté bling bling de l’appartenance à une croyance est fortement debectant.

    Android quand à lui me laisse sur ma faim, le fait que les fabricants décident si oui ou non tel appareil peut recevoir es dernières innovations de l’OS me laisse un gout amer, j’en fais encore l’expérience avec le Liquid S2 de Acer, un Note 3 killer, qui se traine sous 4.2 lamentablement sous 4.2. D’autre part la démesure de la puissance me laisse perplexe, expliquez moi pourquoi un LG G3 surpuissant lag sans raison out of the box ? Bref vous l’aurez compris, si je dois revenir sous Android ce sera un Nexus et rien d’autre.

  5. Super article Reporter, et pour avoir les 3 OS a la maison, le choix qui correspond le mieux a mon utilisation est WP et comme le dis Caramel, cest les éditeur qui délaisse cette OS, je le vois avec mon opérateur mobile, Bouygues Telecom, qui publis tout un tas d’appli pour ios et Android et pas une pour WP alors qu’il vendent des smartphone sous cette OS, mais comme le dis toujours Caramel, j’arrive a combler ces lacune a passant ailleur, quand on cherche on trouve 🙂

    • Je répondrais à ce type de comportement ce que j’ai dit à Orange qui voulait vendre un nouveau téléphone à ma femme… qu’il développe pour WP où j’irais voir ailleurs 😉

  6. Très bel article qui résume en un clin d’oeil ce que j’ai pu ressentir en ayant eu la chance de tester chacun de ces trois OS, sans oublier celui du BlackBerry…Ce que j’ai pu retenir, c’est que si aujourd’hui j’ai lâché Windows Phone, car j’aimais beaucoup cet OS pour sa fluidité, sa simplicité d’utilisation et le fait qu’il tournait comme une horloge, c’est surtout car je n’aime pas passer mon temps à chercher une application dont j’ai besoin et il me la faut tout de suite, c’est pourquoi j’ai choisi aujourd’hui l’OS de Google, et avec le Nexus 5, je peux profiter de ses mises à jour, un point important dans mon choix…
    En ce qui concerne iOS, je trouve qu’ils exagèrent au niveau des tarifs qu’ils pratiquent, mais il en faut pour tout le monde et c’est tant mieux comme ça…
    Je reviendrai peut-être un jour sur l’OS de Windows Phone quand enfin les développeurs d’applications ne feront plus de différence entre chacun de ces OS, même si j’ai pu remarquer une amélioration à ce niveau avec les années…
    Perso, j’aimais bien Windows Mobile 😀

    ++

  7. Premier article que je lis de vous,reporter:
    Un sujet essentiel traité de façon impartial,assez en profondeur et de façon explicite,avec une qualité d’informations.
    C’est digne d’un article journalistique de vulgarisation technophile DE QUALITE;
    Merçi.

  8. Bon article mais il lui manque un os qui est bb10 (BlackBerry 10). En voyant l’image de l’article avec 4 os je me suis dit qu’il allait faire son apparition avec au moins une note dessus.

    Personnellement c’est le meilleur os d’un point de vue ergonomie et productivité sans oublié os sécurisé, tenue de la batterie qui dépasse de loin ses concurrents de ce que j’ai pu voir autour de moi.

    Notifications claires sous forme de hub
    App qui tournent en background sans soucis

    Je reconnais que les tel sont plus austères mais c’est le but et l’orientation voulue depuis le début: s’adresser avant tout aux professionnels en leur permettant d’avoir un tel solide qui tient plus d’un jour avec une charge et un os sécurisé (le cryptage est si efficace que les gouvernements ne peuvent pas y avoir accès pour espionner un quidam contrairement aux autres os)

    Chacun a ses préférences et tant mieux. Ca permet d’avoir un peu de choix dans un monde de plus en plus standardisé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.