Nokia : développement ralenti de l’application HERE pour Windows Phone

Microsoft continue à utiliser les données cartographiques Here, notamment dans Bing Maps, en vertu d’un contrat de licence qu’il a conclu avec la firme finlandaise, mais Nokia conserve le contrôle total de la plateforme, comme l’un de ses métiers de base.

here-maps-windows-phone_story

Si l’application Here reste disponible sur Windows Phone pour encore longtemps, il faut bien noter, à la lecture de l’interview à The Next Web, qu’un dirigeant de Nokia a confirmé que la société prévoit de réduire considérablement ses efforts concernant Windows Phone, pour se concentrer sur les plateformes Android et iOS.

Sean Fernback, senior vice-president pour Here a déclaré : « Suite à la transaction conclue avec Microsoft, nous allons devoir ralentir notre développement d’applications spécifique à Windows Phone en l’ouvrant à Android et iOS ».

Toutefois, il a été prompt à souligner que cela ne signifie pas la fin de ses efforts de Windows Phone. « Cela signifie simplement que l’entreprise investira beaucoup moins de temps et moins de ressources dans ses activités de développement pour le système d’exploitation mobile de Microsoft ».

Quand on lui demande, si oui ou non, la vente de la division mobile à Microsoft avait abouti à un changement d’attitude, Sean Fernback a répondu : « Pas vraiment, en partie parce qu’aujourd’hui, nous maintenons toujours l’application Here pour Windows Phone ».

Il a aussi ajouté que la compagnie est sur le point d’arrêter son développement de l’application Here pour la défunte plateforme Nokia X Android. Il poursuit : « Il y a eu un certain nombre de programmes différents qui ont été poursuivis toute l’année pour différentes plateformes, mais maintenant, nous allons concentrer nos ressources sur les deux plateformes que sont Android et iOS ».

Plus tôt ce mois-ci, Nokia a signé un accord avec Samsung pour mettre Here Map sur les Galaxy et la montre Gear, mais à la fin de cette année, l’application sera disponible sur d’autres appareils Android et iOS. Sean Fernback a déclaré : « nous avons le codebase de l’application, cela signifie que si nous décidons d’investir à nouveau pour l’application Windows Phone, nous prendrions ce codebase pour le compiler pour Windows ».

À n’en pas douter les dernières évolutions de Microsoft, d’une part en supprimant le nom de Nokia sur ses dispositifs mobiles et d’autre part, les importantes restructurations, ne sont pas étrangères à ce revirement de situation du finlandais. Quoi qu’il en soit Here est une des meilleures applications de cartographie disponible à ce jour, toutes plateformes confondues.

via

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

2 Commentaires

  1. Pour une fois qu’on avait une exclu sous Windows Phone.

    Si au moins les autres gros éditeurs faisaient de même dans l’autre sens, « Tiens on arrête Android pour se concentrer sur WP ».

    Comme Twitter par exemple, ou Flickr, deux grands noms du web qui ont des applis WP dont j’aurais honte à leur place.

  2. Ralentir, n’est pas arrêter.
    En cherchant à concurrencer les autres sur « leurs terre », il y a des chance que tout le monde soit gagnant. (surtout utilisateurs)

    Le « double sens » serait tellement appréciable ( +1 avec Caramel). Espérons, que cela ne signe pas un « arrêt » (au profit de Bing ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.