Microsoft : Surface Pro 3 en rupture de stock dans certaines régions

Voici plutôt un bon souci à régler par Microsoft, il y a pénurie de Surface Pro 3 sur certains marchés. C’est par ces mots que la firme de Redmond a informé les clients de ces régions, en indiquant que ces derniers seront rapidement réapprovisionnés.

microsoft-surface-pro-3-04
La Surface Pro 3 a été récemment mise en vente sur plusieurs marchés, mais déjà la demande dépasse l’offre pour certaines régions. La cause ? C’est assez simple, Microsoft et les détaillants déterminent une attribution pour le lancement et cette fois-ci, les chiffres étaient trop faibles.

Voici en substance, la déclaration de Microsoft :

« En raison de la demande, la Surface Pro 3 n’est disponible qu’en quantité limitée sur certains marchés. Mais compte tenu de l’intérêt qu’elle suscite, notamment lors de son lancement aux États-Unis, les détaillants ont demandé, ce que nous pensions être en fait, une quantité correcte de Surface Pro 3, pour ces nouveaux marchés. Il s’avère que nous n’en avons pas expédiée suffisamment. Chez certains détaillants, en Australie, la Surface Pro 3 était épuisée avant midi le jour de son lancement. En Chine, les détaillants ont tout vendu, hors modèles Core ™ i5 et i7. Elle est difficile à trouver en Allemagne, en Nouvelle-Zélande, en Corée et chez l’un des plus grands détaillants du Royaume-Uni ».

Pour Microsoft, c’est un problème qu’il souhaiterait certainement rencontrer plus souvent. La Surface Pro 3 est particulièrement bien réussie, il n’est donc pas surprenant qu’elle se vende bien.

Toutefois, comme à son habitude, Microsoft ne communique pas de chiffres pour ses tablettes, mais quoi qu’il en soit, la Surface Pro 3 semble mieux se vendre que ses versions précédentes. Comme tout produit nouveau, le démarrage est toujours plus lent, aujourd’hui la gamme Surface a atteint son point de maturité.

Si vous êtes dans une région qui est en rupture de stock, soyez patient, elle va arriver !

via

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

4 Commentaires

  1. Merci de l’info, même si je ne crois pas une seconde aux argument de MS.
    Pour moi, c’est une pénurie programmée. D’autres marques s’y sont essayé avec (plus ou moins de) succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.