Amazon devrait dévoiler son smartphone le 18 juin

jeff-bezos-amazon-2698617-jpg_2338029

Si peu d’indices ont filtré sur la conférence organisée à Seattle et qui sera présidée par le patron du groupe Amazon, Jeff Bezos. Seuls quelques journalistes ont été conviés.

Sur l’invitation figure l’image de ce qui ressemble à un smartphone vu de profil, un appareil sur lequel, selon la rumeur, Amazon travaille depuis déjà longtemps.

amzn1-620x371

« S’il s’agit réellement d’un smartphone, Amazon pourrait être considéré comme l’un des acteurs de premier plan dans ce secteur, avant même de vendre son premier appareil », estime Gerry Purdy, analyste spécialisé dans les appareils mobiles chez Compass Intelligence.

Selon Gerry Purdy, l’immense base client d’Amazon et sa volonté de vendre toujours des appareils mobiles avec de faibles marges procureraient à la société une belle entrée en matière sur le marché.

« Ils ont beaucoup d’éléments en leur faveur : ils peuvent offrir des accès libres à certains contenus, donner accès à de la musique, ou ils peuvent vous offrir des remises sur votre facture si vous dépensez suffisamment p avec les autres services d’Amazon» », ajoute Gerry Purdy.

L’entreprise de Jeff Bezos a toujours essayé de fidéliser ses clients, avec par exemple un service d’abonnement annuel à 99 dollars qui permet d’avoir les livraisons gratuites et l’accès au service de vidéo en streaming, et récemment, la société a lancé un service de musique en ligne.
Amazon souhaite offrir un appareil haut de gamme avec suffisamment d’applications pour concurrencer les smartphones populaires d’Apple ou de Samsung.
Certaines rumeurs annoncent que l’appareil d’Amazon utilisera une technologie 3D, ce qui lui permettra de le différencier de ses concurrents.

L’analyste James McQuivey, de Forrester Research, juge pour sa part qu’Amazon ne souhaite pas forcément prendre des clients à Apple ou Samsung, mais surtout fidéliser davantage ses propres consommateurs. « Amazon veut être en permanence avec vous, à portée de main dès que vous pensez faire un achat », insiste-t-il.

Cependant des observateurs estiment qu’Amazon prend un gros risque en voulant entrer sur un marché déjà très encombré : « cela ne sera pas pour Amazon une sinécure », note ainsi Ramon Llamas, analyste chez IDC.

Selon lui, une majorité de consommateurs aux États-Unis et ailleurs dans le monde disposent déjà d’un smartphone, ou envisagent d’acheter un autre modèle de smartphone.

« Les consommateurs voudront certainement connaître combien d’applications seront disponibles », prévient-il.

À l’heure actuelle, Amazon, utilise une version spécifique d’Android, qui sépare son système de la plateforme utilisée par Google. Mais selon certains analystes, il sera assez simple d’adapter les applications Android pour Amazon, qui affirme en avoir déjà des milliers à sa disposition.

En conclusion, Ramon Llamas fait un parallèle avec les téléphones Windows ou BlackBerry, qui peinent à attirer des clients en raison d’un écosystème réduit, même si pour Microsoft, il est déjà bien fourni. Selon lui, les consommateurs pourraient effectivement utiliser un smartphone Amazon pour faire plus simplement  du shopping en ligne, mais beaucoup d’utilisateurs ont une relation plus fusionnelle avec leur smartphone : « Ils ne font pas que du shopping en permanence ».

Vidéo

via

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.