Les Google Glass coûtent moins de 80 dollars à fabriquer

Lorsqu’un produit high-tech est disponible sur le marché, il n’est pas rare de voir des entreprises les démonter pour évaluer le coût de fabrication pour la société qui le commercialise. Nous avons été habitués à iFixit, qui s’est illustré plusieurs fois lors du démontage des téléphones et d’ordinateurs de la marque Apple, mais aujourd’hui l’information vient de Teardown.com, qui livre son analyse.

o-GOOGLE-GLASS-facebook-730x380-642x336

Les Google Glass ont un coût de revient de moins de 80 $

Les Google Glass sont plutôt chères, en termes de prix, d’ailleurs, la plupart d’entre nous ne pourront pas se les offrir, il faut rappeler que les Google Glass sont vendues au prix de 1 500 $.

D’après Teardown, les composants les plus onéreux sont le processeur, la partie connectivité ainsi tout ce qui est la partie non électrique.

Pourquoi ce coût de fabrication est-il si bas alors ? C’est très simple, les composants utilisés ne sont pas de toute dernière génération. Le processeur par exemple est le même que celui utilisé sur les smartphones Nexus de Google qui sont sortis en 2011 ! Délirant !

Comme on peut s’en douter, Google n’est pas d’accord avec ce prix de revient ! et avance divers points qui n’ont pas été décrit par le site Internet. Ce projet est développé depuis déjà quelques années.

Ensuite la fabrication des Google Glass se fait exclusivement aux États-Unis et les coûts de la main-d’oeuvre ne sont pas les mêmes que pour un assemblage en Chine par exemple. Tiens ? Bizarre ! surtout quant on sait que  99,9 % des smartphones sont produits en Chine, à commencer par les très coûteux iPhone, et pourtant !

Cela laisse entrevoir les marges énormes que s’octroient les fabricants sur ces matériels.

Il est cher le développement made in US ! où alors ils prennent vraiment les utilisateurs pour des autruches !

via

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

6 Commentaires

    • Si on réfléchit de la manière de l’auteur, les google glass devrait être de 80e, ben oui, l’auteur paye le prix de son iphone JUSTE ce qu’il coûte en matériel, la production, la distribution, la R&D c’est gratos ! Car Apple est connu pour faire les plus petites marges de la téléphonie 🙂 j’étais ironique en fait (au cas où si l’auteur n’avait pas compris) d’abors il faut prendre en compte que tout les critères si dessus, en plus comme tu es si malin tu as fait remarquer que c’est uniquement au état unis, ben oui car c’est des prototypes, les google glass ne sont pas encore disponible l’idiot, quand tu vois le devkit de la playstation 4 à 1300€ tu gueule pas ? Ben non car c’est pas fait pour tout le monde, google à eu la mauvaise idée de sortir son produit aux testeurs et maintenant les 3/4 des kikoos cris aux scandales… C’est vrai que google est bien connu pour vendre des produits hors de prix ! (Nexus parmis les meilleurs téléphones du marché, bien plus puissant que la merde d’apple et 2 fois moins cher, mais c’est eux les ennemis des consommateurs ? Vous me faites rire …) quand les google glass sortiront à 150€ ou un peu plus, j’espère qu’on aura pas des réactions à la con…

  1. Evidement que ça ne coute que 80 euros à la fabrication, disons 40 euros de matos, 30 euros de dev, et 10 de main d’œuvre. Ben oui les gars, c’est fabriqué en chine par des gens payés au lance pierre, mais ça ne choque plus personne de nos jours.

  2. 1420 euros pour payer le développement ? vous trouvez ça normal ?

    si oui ! Google devrait les vendre 2500 euros il y aurait encore des clients satisfait 😉

    Pour moi, la marge est scandaleuse, faire payer plus de 18 fois le prix de fabrication et de conception est ahurissant… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.