« Les Nokia X : une meilleure proposition à la concurrence low cost »

La patron de Nokia France, Thierry Amarger,  revient sur le lancement de la gamme X. Avec le lancement de trois smartphones dans la nouvelle famille X basée sur un noyau Android, mais sans aucun lien avec les applications Google, doté d’une interface à la Windows Phone, Nokia entend s’adresser à un nouveau marché, celui des smartphones autour des 100 €.

Nokia-XL-Dual-SIM

Pour certains, le choix de Nokia qui capitalise sur Windows Phone est risqué. Pour d’autres, Nokia a bel et bien ouvert une troisième voie, jetant un pont entre ses « feature phones » de la gamme Asha et ses smartphones innovants, les Lumia. De quoi accrocher de nouvelles parts de marché, assure Thierry Amarger, le PDG de Nokia France, interrogé au Mobile World Congress.

Quel constat Nokia a-t-il fait avant de lancer cette nouvelle gamme de produits ? Thierry Amarger, réponds : « Pour accélérer notre croissance, toutes nos études ont montré qu’il fallait désormais cibler un segment que l’on n’avait pas, celui des smartphones abordables, sous ou autour de la barre des 100 €. C’est pourtant le segment qui progresse le plus aujourd’hui et qui est attaqué de toutes parts ».

En France, 48 % des smartphones nus vendus le sont sous la barre des 150 euros, c’est cinq points de plus en un an. Et 10 millions de personnes n’ont toujours pas de smartphone, c’est dire l’enjeu de ce marché. La gamme X vient donc compléter l’offre Asha et Lumia en se plaçant au milieu. On propose donc une alternative viable pour les primo-accédants et il y a désormais un vrai pont entre l’entrée de la gamme Lumia 520 et la gamme X.

Puis il poursuit : « Avoir opté pour un noyau Android permet également de séduire la part d’utilisateurs qui veulent accéder à des applications Android. Dès à présent, 75 % des applications Android tournent parfaitement. Les autres, qui utilisent des API Google Maps, doivent être modifiées pour s’associer à la cartographie de Nokia ».

Concernant la concurrence, notamment chinoise, il ajoute : « Ce qui est important pour nous, ce n’est pas de faire la course aux spécifications avec la gamme X ou d’être absolument le moins cher. On joue la carte de la proposition de valeur ajoutée, notamment avec l’intégration des services Microsoft comme Outlook.com, OneDrive et Skype. On ne retrouve pas cette proposition ailleurs dans la même gamme de prix. Par ailleurs, nous nous distinguons aussi par notre SAV dont la qualité n’est plus à démontrer, un point qui fait particulièrement défaut chez la concurrence asiatique ».

La gamme X, c’est un petit noyau Android, avec une surcouche à la sauce Windows Phone, mais en définitive, ce n’est ni l’un, ni l’autre.

Nokia-XL-Dual-SIM-2

Thierry Amarger précise : « Selon nos études, une grande partie des consommateurs n’est pas intéressée par le système d’exploitation, mais plus par l’expérience proposée, c’est un point à ne pas oublier. Les consommateurs veulent de la fiabilité, un SAV qui fonctionne et les applications qu’ils préfèrent. C’est ce que nous proposons avec la gamme X ».

Il faut aussi noter que ces modèles, s’il sont compatibles avec les applications tierces Android, ne disposeront pas du Google Play, ni d’accès globalement aux apps de la firme de Mountain View, une façon pour Microsoft de ne pas faire gagner de l’argent à Google sur la distribution des apps, en favorisant un store parallèle, à la main totale de Nokia.

Il a notamment insisté sur un point : « La gamme X n’est pas une défiance vis-à-vis de Windows Phone. C’est tout le contraire. D’abord, l’axe principal de notre stratégie smartphones reste fermement ancré dans Windows Phone, d’ailleurs, toute l’innovation de Nokia se retrouve exclusivement dans les Lumia. Et cela ne changera pas. Ensuite, le partenariat avec Microsoft est consolidé avec la gamme X puisque le coeur de la proposition est notamment composé des services de l’éditeur. On favorise bien, ici, l’écosystème Microsoft face à celui de Google, pas de doutes là-dessus. Et il y a eu une collaboration avec Microsoft même si cette initiative est 100 % Nokia ».

À noter toutefois que ces nouveaux terminaux ne bénéficieront pas du même soutien que la gamme Lumia. 100 % de la communication restera focalisée sur la gamme de smartphones Lumia. La gamme X sera distribuée par les canaux alternatifs que sont le Web et la grande distribution.

Concernant les ambitions de Nokia, il conclut en indiquant : « Nous avons passé le cap des 11 % de parts sur le marché français 2013 (chiffres Kantar) et nous visons cette année 15 % des smartphones vendus. Vu les taux de croissance que nous connaissons avec les Lumia, c’est un objectif parfaitement réalisable ».

Vidéo Nokia
http://www.youtube.com/watch?v=_pdTuFWbcNI&feature=player_embedded
Vidéo Cnet MWC

MWC 2014 – Nokia X, un Android aux allures de… par CNETFrance

via

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.