En 2020, la Corée du Sud aura la 5G

Alors que la guerre des tarifs sur la 4G fait rage entre les opérateurs de l’hexagone, en Asie, la Corée du Sud démontre à nouveau sa capacité d’être à la pointe des infrastructures très haut débit en mettant en chantier un projet 5G d’un montant de 1,1 milliard d’euros, afin de mettre en place un réseau opérationnel à l’horizon 2020. Notez aussi qu’une batterie de tests à grande échelle sera effectuée à partir de 2017.

coree-sud-reseaux-5G

Le ministère sud-coréen de la Science, qui pousse ce projet de déploiement 5G, souhaite s’appuyer sur des opérateurs locaux comme, SK Telecom, Korea Telecom ou des fabricants high-tech locaux tels que LG, Samsung, pour accompagner le pays vers le  très très haut débit mobile. Mi-2013, Samsung a indiqué qu’il avait testé avec succès une liaison mobile en 5G (LTE-Advanced).

Selon Silicon.fr, le successeur de la 4G offrira sur le papier des débits de 1 Gbit/s (contre 100/150 Mbit/s pour la 4G). En novembre, le constructeur chinois Huawei a annoncé quant à lui, un lancement commercial de la 5G pour 2020, avec un investissement de départ de 442,5 millions d’euros.

antennes-gsm

La Commission européenne a de son côté débloqué, fin 2013, une enveloppe de 700 millions d’euros consacrés au développement des réseaux 5G,  toujours dans le cadre du programme Horizon 2020. En termes de standardisation 5G, le consortium 5GPPP est lui aussi mis à contribution. Il accueille notamment des acteurs comme Alcatel-Lucent, Ericsson, NSN, Huawei, Orange, Intel ou Thalès.

Toujours selon Silicon.fr, l’équipementier réseau européen  « Nokia Solutions and Networks » (NSN) poursuit ses recherches sur la 5G. Notamment avec le projet NYU Wireless mené avec l’Université de New York et l’institut polytechnique (NYU-Poly).

via

 

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

5 Commentaires

  1. +1 quand on voit aujourd’hui que l’ensemble du territoire n’est pas couvert. On devraient déja stabiliser l’existant avant tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.