Google Drive cache des conditions d’utilisation suspectes…


Le Cloud par Google
Tous vos fichiers disponibles sur tous vos appareils

Depuis maintenant quelques heures, Google Drive (bizarrement traduit par Google Disque en français…) est disponible partout dans le monde pour les utilisateurs de Google, même si le lancement tarde un peu pour la plupart. Ce nouveau service du géant Google propose un espace de stockage de 5 Go gratuits, et fait passer dans la foulée l’espace disponible sur Gmail à 10 Go (contre 7 actuellement) et celui de Google Docs à 5 Go, alors qu’il était limité à 1 Go auparavant. Il est bien sûr possible d’étendre cet espace moyennant de l’argent. Les prix restent raisonnables, voyez par vous-même :

Tarifs Google Drive

Une application Google Drive a également vu le jour sur Google Play et permet ainsi de gérer l’import et l’export de données depuis nos chers HTC ou autres smartphones. Cela fait donc 5 Go d’espace en plus pour nos téléphones, avec la garantie à 99,99% par Google d’y avoir accès à tout moment.

Mais comme vous le savez très certainement, ce système est loin d’être totalement nouveau, puisque Dropbox, Box.net, Microsoft, ainsi que Apple, pour ne citer qu’eux, ont déjà mis en place ce genre de service.

Et c’est là que le bât blesse, car en lisant attentivement les conditions d’utilisation de ces services, on se rend compte que la machine Google fait « bien » les choses. Sur cette page, vous verrez la chose suivante :

Vos contenus et nos Services

Certains de nos Services vous permettent de soumettre des contenus. Vous conservez tous vos droits de propriété intellectuelle sur ces contenus. Ce qui est à vous reste à vous.

En soumettant des contenus à nos Services, par importation ou par tout autre moyen, vous accordez à Google (et à toute personne travaillant avec Google) une licence, dans le monde entier, d’utilisation, d’hébergement, de stockage, de reproduction, de modification, de création d’œuvres dérivées (des traductions, des adaptations ou d’autres modifications destinées à améliorer le fonctionnement de vos contenus par le biais de nos Services), de communication, de publication, de représentation publique, d’affichage ou de distribution public desdits contenus. Les droits que vous accordez dans le cadre de cette licence sont limités à l’exploitation, la promotion ou à l’amélioration de nos Services, ou au développement de nouveaux Services. Cette autorisation demeure pour toute la durée légale de protection de votre contenu, même si vous cessez d’utiliser nos Services (par exemple, pour une fiche d’entreprise que vous avez ajoutée à Google Maps). Certains Services vous proposent le moyen d’accéder aux contenus que vous avez soumis à ce Service et de les supprimer. Certains Services prévoient par ailleurs des conditions ou des paramètres restreignant la portée de notre droit d’utilisation des contenus que vous avez soumis aux Services en question. Assurez-vous que vous disposez de tous les droits vous permettant de nous accorder cette licence concernant les contenus que vous soumettez à nos Services.

Vous trouverez des informations additionnelles sur la manière dont Google utilise et stocke les contenus dans les Règles de confidentialité ou éventuellement dans les conditions d’utilisation additionnelles associées à des Services particuliers. Lorsque vous nous soumettez des réactions ou des suggestions relatives à nos Services, nous sommes en droit de les utiliser sans solliciter votre autorisation.

Ainsi, il vaudra mieux faire attention à ce qu’on upload sur les serveurs Google. Cette « découverte » rappelle aussi que nos données sur Internet ne sont que très rarement entre de bonnes mains, surtout lorsqu’il s’agit des géants de l’informatique…

A propos Gen_Mob 1381 Articles
Créateurs, administrateurs du site Génération mobiles, sous ce pseudo se cachent en réalité quelques passionnés de nouvelles technologies dites "connectées" dont la principale reste les "Smartphones" sans distinction de marque. Toujours soucieux de faire partager leur passion, ces "anonymes" font tout pour vous renseigner via l'autre plateforme : Le forum Génération mobiles

12 Commentaires

    • Chez Dropbox ce n’est pas du tout pareil, comme dit ici :
      “Your Stuff & Your Privacy: By using our Services you provide us with information, files, and folders that you submit to Dropbox (together, “your stuff”). You retain full ownership to your stuff. We don’t claim any ownership to any of it. These Terms do not grant us any rights to your stuff or intellectual property except for the limited rights that are needed to run the Services, as explained below.”

  1. Oui, enfin bon, les anciennes version des conditions d’utilisations des services google avaient déjà ces clauses de présentes (au moins depuis 2007), c’est pas nouveau, et tout le monde le remarque que maintenant ?

  2. A mon avis faut pas s’inqueter tant que ça. Google peut très bien traduire le contenu de votre doc durant le partage. Vous partagez un document rédiger en Français avec un ami anglais, et google le traduit pour vous. On avait déjà un service similaire avec wave pourquoi pas avec Drive? ou encore la création d’un résume de document.
    « Les droits que vous accordez dans le cadre de cette licence sont limités à l’exploitation, la promotion ou à l’amélioration de nos Services, ou au développement de nouveaux Services ».

  3. De toutes façons à partir du moment où l’ont mets des documents ‘sensibles’ sur le net, faut pas s’étonner que ça tombe entre de mauvaises mains.

  4. Le risque à terme étant qu’on ait des appareils sans port MicroSD, et avec mémoire intégrée pas tres grande (16Go, 8Go ou moins) et on nous dira « oui, mais y’a le Google Drive, la mémoire est dématérialisée, plus besoin de SD ou de 32Go, ca permet d’avoir des téléphones plus fins, ou des batteries plus grandes, etc »…..
    Certains fabricants prennent deja un peu ce chemin, HTC y compris.
    Ajoutez un soupçon de lois style ACTA par dessus, bref le disque purement virtuel et fliqué, ca va venir (mode pessimiste ON lol)

  5. A quelle heure une alternative open source de client multiplateforme, qui pourrait faire du cloud à partir d’un serveur FTP Privé ? (je pense à FTPBox, qui semble être le premier projet de ce type là…)

    ça serait la meilleur alternative à tout ça… perso j’utilise 3 PC & un smartphone, et le cloud ça a changé ma vie, mais je n’ose pas l’utiliser pour le boulot, à mon grand regret :-$

  6. Ah oui tout de même, donc si on est un auteur, un artiste, graphiste, …. vaut mieux continuer de stocker sur son PC voir une sauvegarde sur une clé USB, car avec ce genre de service, on ne sait jamais où pourrait se retrouver nos créations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.