DuckDuckGo : le moteur de recherche qui fédère

svgporn-duckduckgo
recherche_DDG

 

Entre Google, Bing ! et Yahoo, il n’est pas facile de se faire une place dans le monde des moteurs de recherche. Google domine clairement et il atout intérêt à rester le n°1.

Cependant, les services proposés par Google reposent sur l’intrusion de nos données personnelles. On est fiché, traqué, ciblé… pour nous proposer un contenu plus adapté (selon eux) et améliorer notre expérience utilisateur. Même si une partie de ces affirmations est justifiable, il y a aussi beaucoup de baratin.
Il est clairement possible de proposer un moteur de recherche, ainsi que de nombreux services, sans bafouer notre vie privée. DuckDuckGo en est la preuve !

DuckDuckGo (DDG) ne collecte et ne partage pas d’informations personnelles. En gros, ceci est leur mot d’ordre.
J’ai déjà évoqué à plusieurs reprises l’intérêt d’utiliser des outils respectant la vie privée, mais, voici quelques éléments dédiés à la recherche en ligne présentés par l’équipe de DuckDuckGo.

Avec d’autres moteurs de recherche, quand vous faites une recherche et que vous cliquez sur un lien, vos termes recherchés sont envoyés vers le site que vous avez sélectionné. On appelle cela un partage d’informations personnelles. Autrement dit, les sites web que vous consultez savent ce que vous avez tapé dans le moteur de recherche, ainsi que d’autres informations comme votre adresse IP par exemple.
Avec DDG, quand vous cliquez sur un lien, la demande est redirigée de telle manière que les termes recherchés ne soient pas connus par les autres sites.
Parmi les fonctionnalités proposées par DDG, on peut faire des recherches anonymes et chiffrées en utilisant DDG et Tor en même temps.

L’historique de recherches est également au centre des débats quand on parle des moteurs de recherche. Avec les moteurs de recherche traditionnels, vos recherches sont stockées avec l’heure et la date. On y retrouve des informations personnelles comme l’adresse IP, un identifiant unique enregistré dans un Cookies du navigateur,… et si vous êtes identifié, vos informations de compte (nom et e-mail). Il devient alors facile de vous traquer et de tout savoir sur vous. Le fait d’être connecté à un compte permet de consulter tout votre historique de recherche et pas seulement une recherche ponctuelle. Ces informations peuvent ensuite être utilisées publiquement ou transmises à la police.
De son côté, DuckDuckGo ne sait pas qui vous êtes et il n’y a aucun moyen de recouper les informations de recherche. En utilisant ce moteur de recherche, le navigateur Web envoie des informations sur votre appareil, mais DDG ne stocke absolument rien.

Cliquez ici pour plus d’informations sur le respect de la vie privée selon DuckDuckGo.

scary-black-cat_ddg

Campagne de DuckDuckGo

Pour exprimer avec humour les enjeux de la recherche en ligne et mettre en avant les outils qu’il offre, DuckDuckGo a créé ces 3 guides illustrés :
Ne nous traquez pas
La bulle filtrante
Les mythes de la navigation privée (anglais)

Bienvenue sur DuckDuckGo, recherche intelligente, mieux organisé et une vraie vie privée

► Rejoignez les millions d’utilisateurs DuckDuckGo ! Il a tout pour plaire comme les images, les actualités et les locations, tout en vous respectant.
► Des recherches instantanées sur la musique, la météo
► Personnalisez le moteur de recherche avec des thèmes ou des critères de langue
► Un outil unique pour faire des recherches spécifiques sur des milliers de sites. Ce sont les !bangs. On en reparlera plus tard 🙂

N6P_ddg

DuckDuckGo est aussi sur mobile

Avec votre navigateur Web mobile, vous pouvez bien entendu aller sur le site duckduckgo.com et faire vos recherches.
Mais saviez-vous qu’il existe aussi une application mobile dédiée ? Elle inclut des fonctionnalités supplémentaires. On peut citer les Stories depuis des sources prédéfinies (possibilité d’en soumettre de nouvelles), le code est open source pour accélérer les améliorations et corriger plus rapidement les problèmes, ou encore profiter d’une vitesse de chargement des pages accrue (un peu comme les Chrome Tabs si vous connaissez).
Pour essayer l’application DuckDuckGo, rendez-vous sur cette page.

Taquinez vos proches !

La majorité d’entre vous connaît certainement le site « Let me Google that for you« . En résumé, on envoie un lien à un proche qui le redirige sur Google. Une recherche avec des mots-clés préenregistrés est saisie automatiquement puis les résultats de la recherche s’affichent. On utilise souvent cet outil pour faire (gentiment) comprendre à des personnes qu’une réponse à leur question aurait pu être rapidement trouvée en allant directement sur Google.
Let Me DuckDuckGo That For You (LMDDGTFY) repose exactement sur le meme principe. Voici un exemple.

Les « Bangs »

Les bangs vous permettent de rechercher directement sur des milliers de sites. Imaginons que vous comptez chercher des chaussures sur Amazon (France). Depuis DDG, tapez « chaussures !amfr » et vous y êtes 🙂
Vous souhaitez faire une recherche sur la Fnac pour le DVD Avatar, tapez « DVD avatar !fnac » !
Les abréviations des bangs utilisées sont courtes ou alors c’est le nom du site complet pour faciliter la mémorisation. Cela permet aussi de supprimer certains de vos sites en favoris, comme LeBoncoin peut-être grâce au bang !leboncoin.
Bref, voilà le principe des bangs. Vous pouvez consulter la liste des 7 861 bangs disponibles (qui continue d’évoluer) à cette adresse.

Mieux connaître DuckDuckGo avant de l’utiliser

Ce méta-moteur de recherche a été lancé le 25 septembre 2008. Il est présent sur plusieurs navigateurs par défaut et il fait partie des moteurs de recherche proposés dans Mozilla, Firefox, Opera, Safari et Vivaldi.
DuckDuckGo finance des projets open source comme OpenSSH, SecureDrop, GPGTools, etc. En 2015, 125 000 dollars ont été partagés entre 5 projets.
En juin 2015, DuckDuckGo a dépassé les 10 000 000 de recherches en une seule journée !
Enfin, l’équipe de DuckDuckGo travaille avec la communauté. On peut rencontrer des représentants, proposer des améliorations et aider à la traduction. Pour cela, rendez-vous sur cette page.

La dernière fonctionnalité

DuckDuckGo évolue et s’améliore de jour en jour. Personnellement, j’avais testé DDG il y a 2 ans environ et je m’étais tourné vers un autre moteur de recherche (Ixquick, Startpage, puis Qwant).
Aujourd’hui, je constate une évolution plus que positive et une diversité de leurs services très appréciable.
DuckDuckGo lance un nouveau service : Directions ! Il est désormais possible d’obtenir de la navigation cartographique depuis Apple, Bing, Here, OpenStreetMap ou Google.
Cette fonctionnalité sera aussi disponible depuis l’application mobile et elle sera intégrée dans les paramètres pour modifier ses préférences et ajouter d’autres options des fournisseurs de cartes.

 

ddg_vs_google

Les avantages et inconvénients

Si vous souhaitez abandonner Google (Bing, Yahoo…), ou du moins limiter son utilisation, je vous propose un résumé de ce qui vous séduira probablement et ce qui risque de vous titiller.

Dès le début, oubliez comment fonctionne Google et sa logique. Il est toujours difficile de changer un outil que l’on utilise quotidiennement. Vous pouvez tester quelques recherches pour appréhender l’outil (sélectionnez le pays France si vous cherchez des sites nationaux), puis allez jeter un œil dans les paramètres, histoire de personnaliser le look et d’ajuster les différents réglages (langue, recherches instantanées, animations, etc.).

Concernant la pertinence des résultats, DuckduckGo n’a pas à rougir et vous trouverez une réponse à la grande majorité de vos questions. Si vous coincez, utilisez-le !bang !gfr (ne pas en abuser ;-)).
Les suggestions de mots-clés devraient également vous plaire, même si DDG ne va pas aussi loin que Google. C’est normal et c’est parfaitement logique par rapport à sa politique globale.

Là où le bât blesse, c’est plutôt la cartographie (pas encore au point) et surtout les actualités : en effet, DuckDuckGo ne propose que des actualités en anglais pour le moment.

DuckDuckGo a cependant plusieurs atouts : un paramétrage plus poussé (avec synchronisation dans le Cloud pour appliquer ses préférences sur n’importe quel appareil), la suppression des publicités, le look personnalisé, les raccourcis clavier !bang, etc.
De plus, DDG propose un scrolling infini au lieu des pages numérotées de Google. Cela permet d’approfondir les recherches (qui va à la 2e page Google ? Vous changez vos mots-clés n’est-ce pas ? :)) et de tomber sur des résultats sur lesquels nous n’aurions pas cliqué sur Google. Sachant que Google nous affiche des résultats selon notre profil, le fait de voir les autres résultats (« cachés ») est intéressant et ça fait même parfois réfléchir.

DuckDuckGo est bourré d’astuces comme une calculatrice intégrée, des outils SysAdmin (IP, WHOIS…), le fait d’appuyer sur la touche « d » quand on survole un lien de résultat. Cela permet d’afficher automatiquement tous les résultats de ce même site.
On peut aussi afficher des résultats spécifiques pour des recettes, des personnages, la météo, etc. Ce service ne fonctionne qu’en anglais pour le moment.

Conclusion

Voilà tout, je vous souhaite une agréable découverte de ce superbe moteur de recherche qui, je suis persuadé, n’a pas fini de s’améliorer. L’une des priorités à mon avis est d’élargir l’ensemble de leurs services à d’autres langues.

recherche_DDG

A propos Primokorn 49 Articles
Après l'informatique en général, je me suis intéressé aux OS mobiles il y a plusieurs années et plus particulièrement à Android. Beaucoup de lectures et de pratiques me donnent envie de partager toutes ces informations, avec un penchant pour la personnalisation, le logiciel libre, la sécurité et la vie privée. #libriste

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*