Windows Phone peut-il revenir sur le devant de la scène ?

Si vous avez lu les nouvelles les plus récentes, vous pouvez être pardonné de penser que Windows Phone est dans une situation critique et que Microsoft pourrait même abandonner l’OS dans un proche avenir.

nokia-lumia-930-hero_story
En effet, selon IDC, au cours du dernier trimestre,  l’OS mobile de Microsoft, a vu une diminution significative  du nombre de téléphones qu’il a expédié, et par conséquent, une baisse dans ses parts du marché mondial.

Basé sur ces mêmes données, un certain nombre d’autres publications telles que, The Wall Street Journal, ont  prétendu que Windows Phone était mort, alors que d’autres sites « d’investissement financier » déclaraient que Microsoft allait tuer son OS parce qu’il n’y a tout simplement pas de place pour un troisième écosystème dans le marché des smartphones.

screen_shot_2014-08-14_at_11_45_51_am_story
Toujours selon IDC, Windows Phone se situe maintenant à seulement 2,5 % des parts de marché dans le monde entier, un chiffre minuscule par rapport à la domination mondiale d’Android, avec près de 85 % et le rendement plutôt médiocre d’Apple avec 12 %.

Si il est évident que Microsoft ne s’attendait à ce que ce soit si dur ou tarde à percer sur le marché, n’oublions pas que cette société a passé des années à perdre de l’argent sur des projets, déclarés comme stratégiques,  comme Xbox et Bing.

Mais le fin mot de l’histoire, c’est que Windows Phone n’est pas seulement ici, pour rester en l’état de devenir, mais c’est peut-être pour progresser et gagner encore des parts de marché. Et la raison pour laquelle c’est possible ? Et bien c’est comme nous l’avons déjà vécu récemment en fait, et il a peu de raisons de douter que cela ne se reproduira pas.

De quoi parlons-nous ici ? D’Android, bien sûr, qui est assis aujourd’hui au sommet d’une montagne d’argent, grâce notamment au dispositif de Samsung. Vous n’avez certainement pas oublié qu’ Android a pris un certain temps avant d’en être où il se trouve, et devenir le géant que nous connaissons aujourd’hui. Donc, il y a quelques indications qui font penser que Windows Phone a une chance de faire exactement la même chose. Mais pour s’en rendre compte, il faut faire un petit retour en arrière.

070114_1705_howemminteg1_story

Android 1.0 est sorti en septembre 2008, presque un an et demi après que le premier iPhone ait été dévoilé. A l’époque il était peu impressionnant, lent bogué et lancé sur un dispositif ridicule, mais à l’époque Android a été le seul vrai concurrent au succès d’Apple, un an plus tôt.

Et après avoir vu la façon dont Apple a réussi à forcer AT & T à aller dans leur sens, l’entreprise était désespérée de ne pas avoir d’alternative à cette hégémonie pour riposter.

Du fait qu’Android était ridiculement bas,  l’OS de Google (aujourd’hui) était affublé du qualificatif de « flop » par les fans addict de la pomme… Vous ne vous souvenez peut-être pas cela, mais les chiffres ne mentent pas. Selon Canalys, un an plus tard Android représentait à peine, 2,8 % parts de marché. Cela ne vous rappelle pas un autre OS qui lutte aujourd’hui ?

Toutefois, quelque chose s’est passé en 2010 et Android est passée à 33 % de parts de marché, à la fin de l’année. Que s’est-il passé ? Un certain nombre de choses.
Premièrement Android 2.2 Froyo est sorti et la plupart des utilisateurs pouvaient désormais convenir que c’est effectivement la première fois qu’Android avait rattrapé iOS. C’était la première version qui pouvait effectivement le concurrencer.

droiddesserts_story

Deuxièmement, en juin 2010 le premier Samsung Galaxy S est sorti, encore une fois, c’est le premier téléphone qui a pu réellement rivaliser avec l’iPhone. Il a d’ailleurs été lancé sur tous les marchés possibles. Aux États-Unis uniquement, il y avait pas moins de cinq variantes du Galaxy S, chacune d’elles pour un opérateur particulier. Et sans même compter les versions, plus bas de gamme, qui sont arrivées à la fin de l’année.

Troisièmement, le nombre d’appareils Android en cours de lancement par les OEM a provoqué une augmentation considérable.

Et enfin, et c’est là, la chance qui donne ce résultat, il n’y n’avait aucune concurrence et les opérateurs n’avaient d’autres alternatives que de promouvoir Android, afin de réduire l’influence d’Apple dans cet espace.

Nous allons jeter un œil aux chiffres pour se faire une idées plus précise. Comme mentionné plus haut, au milieu de 2009, Android n’a que 2,8 % de parts de marché. À la fin de 2010 Android représente 33 % du marché du smartphone.

android_stats_story

Entre le lancement d’Android 1.0, en 2008, et janvier 2010, il y avait eu environ 27 appareils lancés avec l’OS, à partir de 12 différents OEM. Mais ces chiffres ne sont pas totalement exacts et il y a certainement eu un certain nombre de petits équipementiers qui n’apparaissant pas dans les données, mais ils sont assez bons pour donner une vue générale du marché.

Entre janvier et décembre 2010, 51 périphériques supplémentaires ont été lancés, et le nombre de fabricants OEM est passé à 23. C’est une augmentation énorme et c’est principalement ce qui a conduit au succès d’Android.

Mais qu’est ce que tout cela a à voir avec Windows Phone ? Eh bien, jetons un coup œil à ce qui se passe pour cet OS, pour voir si nous pouvons apprendre quelque chose.

Windows Phone 7 a été lancé en octobre 2010, et Windows Phone 8 lancé deux ans plus tard en octobre 2012. Entre ces années, il y a eu seulement 28 appareils lancés de 9 différents OEM. C’est une mauvaise performance, certes, mais elles se calque étonnamment bien sur le graphique d’Android au cours de ses premières années.

Entre décembre 2012 et avril 2014, quand le nouvel OS 8.1 de Windows Phone est sorti, les chiffres sont encore pires. Il y a eu seulement 22 appareils de 4 OEM uniquement. En regardant ces chiffres, nous voyons un taux de lancement d’environ 12 appareils par an, à comparer aux 51 appareils Android lancé en 2010 seulement.

Alors pourquoi tant d’optimisme si les chiffres semblent si sombres ? Parce que les choses ont beaucoup évolué au cours des derniers mois, et Windows Phone est exactement, là où Android était, juste avant de percer et de devenir le leader.

Depuis avril 2014, il y a eu des changements significatifs autour des différents OS de Microsoft, et en substances ils pourraient bien pousser la plateforme.
Tout d’abord, Windows Phone a finalement rattrapé la concurrence. Vous pouvez être en désaccord, mais du point de vue du grand public, Windows Phone a maintenant tout ce que Android et iOS ont. Il est enfin en mesure de rivaliser, tout comme le faisaient en son temps Froyo.

android_vs_wp_stats_story

Deuxièmement, et c’est probablement le « big one », Windows Phone est maintenant gratuit. Il est enfin enfin en mesure de rivaliser, et en raison des récentes mises à jour logicielles, il permet d’être utilisé aussi simplement que l’OS de Google.

Et voici le troisième point. Windows Phone a ajouté beaucoup de nouveaux partenaires matériels ces derniers mois. En fait, Microsoft dispose maintenant de 22 partenaires, pour créer des périphériques Windows Phone.

Parmi les OEM qui lancent des périphériques mobiles, beaucoup se sont déjà engagés à le faire, ou le font déjà. À noter aussi que cette année Windows Phone aura plus d’appareils sur le marché qu’il en a eu au cours des 4 années combinées. Le choix d’inonder le marché avec des appareils Android, a été le choix des principaux fabricants et a contribué à son succès. En se concentrant sur le bas de gamme et faire la même chose qu’Android, semble être la voie à suivre pour Windows Phone.
2_htc-one-m8-for-windows_2_blog_story

Maintenant, il y a un facteur de plus qui est hors de contrôle, la chance ! Android a été incroyablement chanceux, quand tout d’abord, il est devenu populaire, mais le marché a beaucoup évolué depuis. Donc rien n’empêche Windows Phone de devenir un poids lourd. Mais cela ne veut pas dire que nous verrons des augmentations de grandes parts de marché, à court terme, et un combat entre Apple et Microsoft pour la deuxième place semble tout à fait probable, d’autant que sur certains marchés, il est déjà en seconde position.

Bien sûr, il y a plusieurs inconnues et variables. Ni même de savoir ce que les OEM mettront dans leurs appareils ? Les téléphones haut de gamme permettront-ils le succès de Windows Phone ? Microsoft rendra-t-il la plateforme encore plus attractive pour les fabricants ?

J’aurais tendance à être optimiste et répondre par l’affirmative.

Je tiens tout particulièrement à remercier la source de cette étude; qui me semble être assez objective.

Données en provenance de : Data via Canalys, IDC, WIkipedia! Images via IDC, Infotech, PrincessLeia, HTC.

via

A propos de Reporter 2780 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

6 Comments

  1. Belle étude assez rationnelle.
    Moi aussi j’ai envie d’y croire. A Microsoft maintenant de continuer a pousser les développeurs et les fabricants pour continuer a voir WP progresser.. Quite a voir débouler des fabricants sortis de nulle part!
    S’il faut reprendre l’exemple Android et inonder le marché de x modèles tous les mêmes, alors faisons le.

  2. Très bonne études, et il est vrai de se faire une place en ce moment.
    Néanmoins, n’oublions pas qu’il y n’y as pas si longtemps que ca Microsoft était premier avec Windows mobile. Ils n’ont pas senti le vent tourner. Il leur faut être patient et peut être ouvrir un peu leur OS

  3. Ne surtout pas s’emballer.
    Le problème de WP est et restera, pour certains, Microsoft.
    Quoi que fasse Microsoft c’est toujours de ma m….
    Il n’y a qu’à faire un tour sur les forums et on en est sidéré de vite le niveau de haine de certains.
    Après le gros avantage de WP, c’est que lorsqu’on prête un téléphone (920) pour qu’ils restent durant au moins 1 semaine, là, généralement, il y a une vente.

    _________________________________
    Envoyé depuis l’application Génération mobiles pour Windows Phone.

  4. Après le gros avantage de WP, c’est que lorsqu’on prête un téléphone (920) à des amis pour qu’ils restent avec durant au moins 1 semaine, là, généralement, il y a une vente.

    Désolé,des fois c’est bien de se relire.

  5. J’ai bien aimé cet article, tout le monde à eu son heure de gloire.

    Cependant il faut remettre une chose à sa place, quand on a un Windows Phone on sait pertinemment qu’il a une durée de vie minimale de 36 mois, soit 3 ans, c’est le support imposé par Microsoft aux constructeurs. Généralement les gens ne gardent pas un smartphone aussi longtemps du fait des avancées technologiques, tout au plus 2 ans.

    Prenons le cas du Lumia 920 qui est en passe de souffler ses deux bougies, techniquement sur le papier il est dépassé et pourtant en usage il vaut tout les haut de gamme Android, pourquoi qqun qui a un 920 irait le changer pour un 930 ? Mis à part le fait de se faire plaisir.

    Ce symptôme peu avoir un effet pervers sur la vente d’appareils neufs. Ce qui rejoint l’avis de pikanaz

    Je rejoint aussi ce que dit Jedi, Microsoft n’a pas su attraper le bon wagon quand Apple a jeté dans la marre son iPhone, qui a révolutionné l’usage du smartphone, rendons à César ce qui appartient à César, sans pour autant l’inventer.

    Google a su attraper le bon avec de grosses difficultés à ses débuts, Balmer lui l’a prit à la légère et l’a même déclaré, Nadella a depuis son arrivé mit un grand coup de balais, on a jamais eu autant de mise à jour et de nouveautés sous l’environnement Windows que depuis qu’il est à la tête de Microsoft, et ce sont ces changements brutaux qui font peur, c’est d’ailleurs depuis la nuit des temps que l’homme a peur du changement.

    Quand à inonder le marché je ne pense pas que la tactique soit des plus judicieuses, il suffit de lire l’article du 26 aout ( http://bit.ly/1qbJgT2 ) sur les Wiko au rabais, La vulgarisation par le bas. Le suivi en pâtirait et deviendrait une jungle aussi opaque que sous Android ( édito du 15 aout http://bit.ly/1t5O8dJ )

Poster un Commentaire