Rendre le corps humain « wearable » en permanence. Est-ce la solution ?

Maintenant, nous commençons à voir ce que je considère comme une tendance inquiétante, le corps-modding, pour les nouvelles technologies de communications.

nfc-tattoo

Il n’y a pas si longtemps que ça, un tatoueur a incorporé quatre aimants de forte puissance dans son poignet, et qui lui permettait de garder son iPod Nano à la main. Il y a eu aussi, des tatouages temporaires qui peuvent être utilisés pour déverrouiller le téléphone et même Google désire intégrer une puce dans une lentille de contact.

contact-lense-471x314

Aujourd’hui, en mettant en place des dispositifs de plus en plus sécurisés, l’utilisation de votre téléphone est plus simple. Ainsi, il est désormais possible de déverrouiller son téléphone en utilisant des éléments biométriques tels que les scanners d’empreintes digitales. Cependant, la biométrie n’est pas une science exacte ou il suffit de regarder l’écran pour le déverrouiller.

faceunlock

Même avec un scanner d’empreinte digitale, ce n’est pas beaucoup plus facile, ni beaucoup plus précis. La biométrie a toutefois, des caractéristiques supérieures d’identification, que les empreintes digitales, les yeux, ou plutôt l’iris constituent une excellente signature numérique. Malheureusement, comme cela consiste à transformer une source analogique en un équivalent numérique, la fiabilité de ces systèmes peut être remise en cause, pour ainsi dire.

Qu’elle est la solution alors ? Certains prétendent que de rendre les tatouages, temporaires en permanents, en serait une. Mais !  c’est oublier que nous avons déjà des puces pour nos chiens et parfois même nos chats. Et pourquoi pas pour nous ?

Effectivement, en utilisant une puce sérialisée, implantée par voie sous-cutanée, elle permettrait d’avoir une signature numérique potentiellement beaucoup plus précise, que les signatures biométriques d’aujourd’hui. Elle pourrait rendre le piratage des mots de passe beaucoup plus difficile avec de très très longues chaînes de caractères incorporées dans cette puce. Autrement dit, elles rendraient notre quotidien sensiblement plus sûr, vous ne pensez pas ?

Je suis sceptique. Cette chaîne, identifiable de façon unique pourrait être utilisée pour rendre notre vie certainement beaucoup plus facile et plus sûre, mais pourrait également être utilisée pour voler notre identité et bien plus encore.
Chaque fois que je veux me déconnecter de la technologie, je peux mettre mon téléphone en mode « avion », mettre le casque hors tension, ou plus simplement les laisser à la maison, sans craindre d’être distrait ou géo localisé via mes appareils électroniques.

rfid

Par exemple il existe aujourd’hui des véhicules qui disposent d’une puce RFID intégrée à l’intérieur (ou  transpondeur). La puce permet d’emprunter une voie réservée aux véhicules qui font du covoiturage, par exemple.

images

Globalement, c’est une bonne chose, mais du coup, les forces de police peuvent savoir exactement où je me trouve, à une  heure donnée, et puisqu’ils connaissent la distance entre les péages, ils peuvent aussi calculer à qu’elle vitesse j’ai roulé. Là, cela commence à devenir un peu effrayant. Sans compter que c’est une atteinte à ma vie privée, je n’ai pas envie qu’elle soit sous contrôle.

Maintenant, imaginons que cette puce RFID n’est plus un autocollant sur votre voiture, mais une puce intégrée sur vous-même. « Je prétend être un bon conducteur qui respecte les limitations de vitesse, » donc je n’aurais pas grand-chose à craindre de se côté là et cela ne serait pas très important, pour moi. Mais ce que je crains, c’est que n’importe qui pourrait savoir où je me trouve à un moment donné, imaginez une organisation qui utiliserait ces données pour faire des déductions, en se basant sur votre comportement. Cela ne vous effraie pas un peu ? Sans compter que ces que données pourraient être vendus et revendus et éventuellement même piraté.

Bien sûr, certains diront « si vous ne faites rien de mal, vous n’avez rien à cacher », et bien que je convienne de ce point, ma vie privée ne concerne, à mes yeux, que moi et personnes d’autres.

Si vous avez un avis contraire au mien, je vous invite à en faire part dans un commentaire à la fin de cet article.

Source d’inspiration de cet article ici

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

5 Commentaires

  1. Perso, ca me fait un peu peur aussi. Je n’ai pas forcemment envie d’être pisté tout le temps. Aujourd’hui, c’est vrai que c’est un peu déja le cas avec nos smartphones (quand on la sur nous)

    Je me souviens d’y a quelques années, lorsque je voyais ce genre de trucs dans les films SF, je me disait que c’est vraiment le top, aujourd’hui, je trouve cela beaucoup moins bien.

    Je pense que l’Homme (en général) doit garder sa part de secret et cela ne doit pas être facile à vivre de savoir que l’on est toujours « pisté »

  2. Effectivement le coté « 1984 » potentiel ne m’attire pas, mais pas du tout et pourtant je suis plutôt fan des techno modernes…

    Le respect de la vie privée et le droit à l’oubli sont de plus en plus difficiles à préserver…

  3. Merci pour le billet.

    Hélas.
    Quoi qu’il arrive, on y aura droit.
    Peut être pas nous, mais nos petits enfants.. qui trouveront ça « normal ».
    Les « bons cotés » occultant les moins bons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*