Windows Phone au coude à coude avec iOS en Belgique

Le système d’exploitation mobile de Microsoft a encore de la peine à décoller outre-Atlantique où il n’atteint pas les 5 % de parts de marche, mais il est en passe de dépasser son principal rival sur la plupart des marchés européens. En Belgique, les parts de marché de Microsoft dépasseraient les 12 %.

windows

S’il faut bien reconnaître que le démarrage a été plutôt timide pour Microsoft, il a vu ses parts de marché progresser difficilement face à Android et iOS, notamment depuis le lancement de Windows Phone 7. Mais les nombreuses mises à jour de l’OS et le partenariat avec Nokia ont progressivement inversé la tendance en faveur de la firme de Redmond.

Et ce n’est que depuis de l’année passée, que les ventes de Windows Phone se sont finalement envolées, permettant à Microsoft de se classer au niveau mondial à la troisième place des OS, devant BlackBerry. Windows Phone est parvenu à se hisser à la hauteur d’Apple en Europe. Même dans certains pays, comme l’Italie, où Windows Phone est même passé devant iOS.

Selon Microsoft Belgique, cette dernière ferait partie des pays qui ont accordé un accueil très chaleureux à Windows Phone. L’OS de Microsoft représenterait 12 % des ventes de smartphones, et serait sur le point de rattraper iOS. Et en France ? et bien Windows Phone gagne petit à petit du terrain avec près de 12 % de parts de marché.

Ervan Pouliquen, Marketing & Operations Director chez Microsoft Belgium explique : « La Belgique figure très clairement dans le top 10 mondial pour les ventes de Windows Phone ».

Cet accueil chaleureux s’explique en partie par la popularité de Nokia sur le continent européen et l’image de marque de Windows en Belgique.

Devant la Belgique, on retrouve bien sûr la Finlande, terre natale de Nokia, les pays scandinaves, et une poignée de pays émergents, où l’OS de Microsoft est parvenu à rattraper son retard sur la concurrence. L’OS de Microsoft dépasse également les 11 % de parts de marché sur une poignée de marchés clés, allant de la France au Royaume-Uni, et un peu moins en Allemagne.

Certes l’OS de Microsoft n’est pas en mesure de rivaliser avec Android, à l’heure actuelle, mais  il pourrait dépasser d’ici quelques années seulement, iOS dans la plupart des pays européens, ainsi que dans une poignée de marchés clés, comme la Russie, l’Inde, le Brésil ou le Mexique.

Les différents partenariats annoncés par Microsoft avec des fabricants de smartphones d’entrée de gamme devraient permettre au géant informatique d’élargir également son emprise sur ce segment de marché, et de cibler de nouveaux clients, fidèles à certaines marques.

Maintenant que Nokia navigue sous la bannière de Microsoft, il ne lui reste plus qu’à poursuivre cet élan.

via

A propos de Reporter 2780 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire