Merci Nokia ! pour tous ces téléphones de légende

Florilège des téléphones de Nokia, vous en avez forcément eu un…

La fin d’une histoire, le début d’une autre !

all-nokias-ever

Un grand du monde des fournisseurs de téléphones mobiles, Nokia, devient une division de Microsoft. Nokia continuer à vivre, mais en se concentrant sur ses activités d’infrastructure de communications, NNO, ainsi que de poursuivre le développement de sa plateforme de données cartographie et de localisation « HERE ».

Mais les jours de Nokia, comme étant un fabricant de téléphones mobiles sont maintenant terminées. La firme finlandaise passe le flambeau à Microsoft, voici donc un regard rétrospectif sur certains téléphones de Nokia qui ont marqué à tout jamais le monde de la téléphonie mobile et d’un fabricant.

Ce ne sont pas nécessairement, des téléphones Nokia, qui ont remportés le plus de récompenses, ni même les plus populaires. Mais ces dix appareils figurent parmi les plus importants, mais pour des raisons très différentes.  Vous pouvez dans les commentaires ci-dessous faire part de vos souvenirs les meilleurs et les pires ! téléphones de Nokia.

A la fin du XXe siècle, Nokia avait déjà fait des téléphones mobiles depuis presque deux décennies. Mais c’est à la fin des années 1990 que la croissance explosive de la téléphonie mobile à travers le monde a propulsé Nokia au-devant de la scène, devenant un fournisseur mondial de téléphone sur une position qu’il a, fait remarquable, occupé jusqu’en 2012.

Nokia 5110

nokia-mobiles-01_story

Le 5110 a largement contribué à cette croissance. Lancé en 1998, l’année suivante, le 5110 était partout et avec raison. Ses coques colorées (déjà), échangeables, sa qualité de fabrication et son interface simple, qui en a fait un téléphone incroyablement facile à utiliser et, plus important encore, d’accéder à Snake, qui comme tout le monde sait, un des meilleurs  jeux mobiles de tous les temps.

9000 Communicator
nokia-mobiles-02_story

Alors que les goûts des consommateurs ciblés 5110 avec des fonctionnalités comme sa coque amovible et amusante, Nokia est resté très conscient de la nécessité d’avoir pour les utilisateurs professionnels des modèles axés sur leurs besoins et leurs exigences.

La série Communicator visant à le faire avec un facteur de forme qui fonctionne comme un téléphone portable « ordinaire », à première vue, mais qui s’ouvre alors pour devenir un mini-ordinateur, avec un clavier QWERTY et un grand écran secondaire. Le 9000 Communicator, a lancé en 1996, s’était vraiment une bête, pesant un peu moins de 400 g, mais les modèles ultérieurs sont devenus plus minces et plus légers.

De nombreuses fonctionnalités sont apparues dans la série Communicator, telle que l’e-mail, la navigation Web et la messagerie Smart pour les mises à jour en direct, sont parmi ceux qui sont encore présents dans les smartphones modernes.

Le prix de la gamme Communicator était élevé, et qui devait se contenter de fonctionnalités de base, mais qui n’a pas empêché les consommateurs à travers le monde de s’orienter, en nombre extraordinaire, vers des dispositifs plus abordables de Nokia.

Nokia 3310

nokia-mobiles-03_story

Comme le 5110, le 3310 jouit d’une popularité stupéfiante à tel point qu’il semble presque omniprésent. Après son lancement à la fin de 2000, le 3310 se voyait pratiquement partout, dans les mains de jeunes et des moins jeunes. En effet, il est devenu un des combinés les plus réussis de tous les temps, avec près de 130 millions d’unités vendues. Le Nokia 1100, était encore plus populaire, avec plus de 200 millions de téléphones vendus.

Nokia 7280
nokia-mobiles-04_story

Une complainte commune de nos jours ! c’est que les téléphones ont tous le même aspect. Les couleurs peuvent varier et les matériaux peuvent différer, mais d’un périphérique à l’autre, les écrans tactiles deviennent de plus en plus courants, et il y a peu de variation dans les facteurs de forme. Mais en revenant en arrière de seulement dix ans, voyez comment un téléphone portable pouvait ressembler à quelque chose.

Nokia expérimente quelque matériel vraiment bizarre dans les années 90′, qui comprenait la forme bizarre du 7600, le 7610 asymétrique, le 3650 avec son clavier circulaire et le 7280 merveilleusement fou.

En l’absence d’un clavier, la navigation et la saisie de texte exigent l’utilisation d’un « Navi-Spinner », qui permettait aux utilisateurs de faire tourner un cadran pour mettre en évidence des caractères ou des commandes. Ce facteur de forme a été carrément fou et lui a valu le surnom de « téléphone rouge à lèvres ». Il a même eu un écran d’affichage qui, lorsqu’il était éteint, pouvait être utilisé comme un miroir.

Nokia N95

nokia-mobiles-05a_story

Le N95 est largement considéré comme quelque chose d’assez particulier. Sorti en 2007, il fut l’un des premiers terminaux pour soutenir HSDPA (3.5  « g »), et a été absolument un modèle qui regorge de fonctionnalités, y compris un appareil photo de 5 mégapixels avec l’enregistrement vidéo en VGA, une caméra avant pour les appels vidéo, une prise casque 3,5 mm pour la lecture audio, le GPS intégré, Bluetooth, Wi-Fi et navigateur Web avec support Flash.
Le facteur de forme était vraiment fascinant et pas seulement à cause de son bel écran de 320x240px de 2,6 pouces. Le N95 a un design « dual-slider » : glissez pour révéler un clavier alphanumérique T9 standard. Déplacez le curseur vers le bas pour la lecture multimédia avec accès dédié. Le N95 était fantastique pour profiter de l’audio et de la vidéo, grâce à son support de carte microSD et dans certains modèles avec 8 Go de mémoire embarquée.

Malheureusement pour Nokia, le lancement du N95 est intervenu quelques mois à peine avant qu’Apple lance son tout premier iPhone.

Nokia N9

nokia-mobiles-06_story

Nokia a été très lent à réagir face à la menace de l’iPhone, et alors que des appareils comme le N95 ont été très bons, le vieillissement de Symbian OS n’avait pas l’ensemble de fonctionnalités et la flexibilité convaincante pour rivaliser avec les smartphones des plateformes rivales. Mais alors même que la plateforme Symbian arrivait en fin de vie, Nokia travaillait déjà sur un nouvel appareil, afin de réaffirmer sa pertinence dans le monde du smartphone, il s’agit du N9.
Exécutant MeeGo 1.2, le N9 a été largement salué lors de son lancement, fin 2011, pour son design, sa superbe interface utilisateur et les nombreux logiciels embarqués. En fait, les clients à travers le monde étaient unanimes en termes d’éloges pour l’appareil à sa sortie, mais avec le choix de nombreux fans de la marque de ne pas le recommander, uniquement parce que Nokia avait déclaré, quelques mois plus tôt, qu’il allait consolider ses efforts de smartphones autour de Windows Phone.

Le N9 a largement contribué à l’arrivée des Windows Phone, bien sûr, en prêtant sa conception au premier combiné Windows Phone de Nokia, le Lumia 800.

Nokia 808 PureView

nokia-mobiles-07_story

Comme le N9, le PureView 808 est important pour marquer la fin d’un voyage. Le N9 était le premier appareil MeeGo et le dernier à être vendu par Nokia. Le 808 étant le dernier appareil de la compagnie à être lance avec son système d’exploitation Symbian, de retour en février 2012.
Mais ce n’était pas la seule chose qui fait que cet appareil est remarquable. Le PureView 808 dispose déjà d’un appareil photo avec un capteur de 41 mégapixels étonnant. S’appuyant sur l’héritage de Nokia pour l’imagerie mobile haut de gamme, le 808 a reçu de nombreux prix pour la société. Malheureusement, le téléphone lui-même n’était pas tout à fait excitant, Symbian OS n’avait pas ce qu’il fallait pour être convaincant pour résister à présent avec les smartphones rivaux.

Nokia 105

nokia-mobiles-08_story

Beaucoup de dispositifs des plus significatifs et les plus impressionnants de Nokia ont été aussi les plus abordables, et le 105 défend avec conviction cette tradition.

Lancé lors du Mobile World Congress en 2013, le minuscule 105 peut ne pas ressembler beaucoup à ce que les utilisateurs sont habitués à voir, puisqu’il n’a pas de navigateur Web ou même un appareil photo, mais son grand attrait peut être vu dans son prix. il ne coûte que 15 €, c’est un modèle simple, mais il a quelques fonctionnalités intéressantes.

Il y a une torche intégrée, par exemple, une fonction incroyablement bien pratique pour ceux qui achètent le dispositif sur les marchés émergents où l’éclairage nocturne peut être complètement absent. Une batterie de 800 mAh qui lui donne plus d’un mois en veille, une fonctionnalité fantastique pour ceux partout dans le monde où l’approvisionnement en électricité est sporadique.

Nokia Lumia 520

nokia-mobiles-09_story

Ensuite, de nombreux combinés ont émergé de la relation spéciale de Nokia avec Microsoft, depuis le lancement de son premier Windows Phone en 2011, le Lumia 800. Le Lumia 920 est le favori des fans, tandis que le Lumia 1020, avec sa remarquable caméra de 41 mégapixels, sans concurrence à ce jour. Mais c’est le moins cher des Lumia, le 520, qui a eu le plus grand impact.

L’appareil a été vendu en très grand nombre à travers le monde, grâce en grande partie à son prix très bas, puisque l’appareil se vend pour 40 $. Ce prix a désormais mis Windows Phone dans beaucoup de mains et a contribué à propulser les parts de marché à bien plus de 10 % dans de nombreuses régions du monde.

Une page ce tourne ! Le chef de file mondial dans la vente de téléphones mobiles, activité appareils de Nokia passe maintenant sous contrôle de Microsoft, qui est devenu, de fait, le deuxième plus grand fournisseur de téléphone mobile au monde. Cinq ans auparavant, l’idée d’un Windows Phone de Nokia était inimaginable, même lorsque Nokia a lancé un netbook Windows, le Booklet 3G. Alors imaginez un hybride Android…  et pourtant !

Que de souvenirs, que de bons moments passés avec nos Nokia, et qui ont donnés du sens aux modèles actuels. Il était trop compliqué de tous les citer, tellement la gamme est riche !

Laissez un commentaire, ci-dessous,  sur votre impression, positive ou négative, sur votre relation avec Nokia.

via

A propos de Reporter 2780 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

6 Comments

  1. Merci pour cette rétrospective..

    N-Gage, 5800, 3110, 3310 (et oui), N90 et j’en passe.
    J’en ai eu pas mal en fait de ces petites bestioles « nokiesques ».
    Mon premier était, sis je me souviens bien, un 3110 avec Itinéris (…)

  2. Merci aussi à Nokia : pour moi, le 3310 est une véritable référence (que j’ai utilisé) et d’une qualité incomparable en son temps. Je l’ai gardé car pour moi, c’est et ça restera une ‘légende’ – Actuellement, possesseur du Samsung Galaxy Note (p.ê., une autre référence,….)

  3. Apres mon 3210 (98), j’ai possèdé un 3310 qui a été mon fidèle compagnon pendant de nombreuses années, un 8310 est passé dans mes mains aussi. Maintenant j’ai un moto g, mais mes nokia me manquent de temps en temps. En réalité, un 3310 me suffirait enore mais j’ai cedé au charme du progès, et maintenant je passe plus de temps avec mon portable qu’avec ma femme. J’ai honte. Lol.

Poster un Commentaire