Les utilisateurs d’Android ne devraient pas s’inquiéter des malwares

android-robot-frankenstein

Les développeurs de logiciels malveillants adorent cibler Android, car il n’est pas seulement  le système d’exploitation mobile le plus utilisé dans le monde, mais c’est aussi le moins contrôlé de toutes les autres plateformes mobiles majeures. The Next Web indique que la la dernière étude de F-Secure, montre que, sans surprise, 97 % des logiciels malveillants mobiles trouvés l’an dernier la cible était les téléphones Android. Cependant, il y a potentiellement quelques bonnes nouvelles pour les utilisateurs d’Android, tant qu’ils sont intelligents, à savoir qu’il ne téléchargent pas n’importe quoi, jeux, apps et customisations douteuses,  ou encore qu’ils ne « Rootent » pas leurs mobiles, les chances de rencontrer ces logiciels malveillants sont assez minces.

Toutes les menaces de logiciels malveillants mobiles que F-Secure a trouvé l’an dernier, seulement 0,1 % venait du Google Play, l’AppStore officiel où les utilisateurs d’Android vont principalement pour obtenir leurs apps. F-Secure précise aussi que Google a obtenu de bons résultats en déplaçant rapidement les malwares signalés dans le Google Play (0,1 %) et que ce dernier est susceptible de retirer plus rapidement les applications infectées.

Alors d’où viennent les malwares Android ? Tous les Android phones n’ont pas Google Play préinstallé. En particulier, les nombreux fournisseurs chinois qui n’utilisent souvent que les applications gratuites et qui utilisent l’Android Open Source Platform (AFST) et qui ne payent pas des frais de licence à Google pour la partie de Google Mobile Services (GMS) du package Android. Cela signifie que les utilisateurs qui achètent ces téléphones sont à la recherche d’applications ailleurs, notamment sur des sites moins dignes de confiance et plus susceptibles d’avoir des logiciels malveillants.

Ainsi, aussi longtemps que vous conserverez un téléphone Android avec un accès à Google Play et tant que vous ne téléchargez pas  d’applications tierces, les chances de votre téléphone soient infectées par des logiciels malveillants sont assez minces.

via

 

A propos de Reporter 2780 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire