Microsoft et Google s’associe pour libérer plus d’ondes WiFi

Les signaux WiFi sont désormais partout, dans beaucoup de maisons et dans d’autres endroits tels que les restaurants, les cafés, les parcs publics et même plus. Microsoft, encore une fois, avait misé sur une connexion WiFi hotspot, à l’intérieur d’un magazine pour promouvoir Office 365.

overload

En fait, une connexion WiFi est utilisée pour acheminer du trafic Internet aux Etats-Unis, plus que toute autre méthode. Toutefois, certains craignent aux États-Unis qu’elle puisse s’exécuter sans autorisation ni contrôle « airware » comme actuellement pour le WiFi. Une organisation nouvellement annoncée appelée WiFiForward veut promouvoir un moyen de libérer ce goulot d’étranglement.

Microsoft et Google, qui sont d’ordinaire de féroces rivaux, sont parmi les compagnies qui se sont associées pour former WiFiForward.

« Des analyses récentes indiquent que le WiFi dans les foyers, les entreprises, les écoles et les bibliothèques va devenir très encombré par un déluge de données en provenance de périphériques mobiles, des applications et des services de connexion à Internet sans fil. En effet, Cisco a prédit que d’ici 2017, le WiFi gérera une majorité de l’accès des tous les consommateurs de données en provenance d’Internet.

Le groupe souhaite obtenir de la « Federal Communications Commission » l’autorisation d’utiliser les signaux WiFi dans d’autres bandes, y compris celui des bandes de la TV,  en vue d’ouvrir les fréquences de 3,5 GHz pour le haut débit sans fil et dans une procédure en cours dans la bande des 5 GHz ».

D’autres entreprises ont rejoint WiFiForward, notamment plusieurs compagnies du câble, comme Time Warner, Comcast, Charte et Best Buy, des groupes comme la Consumer Electronics Association et l’American Library Association ont également rejoint cette cause.

via

A propos de Reporter 2780 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire