Avec Android, vous avez le choix « la vie privée ou la sécurité, mais pas les deux »

Les utilisateurs d’appareils mobiles avec Android sont en nombre toujours plus important, l’OS domine largement le marché des smartphones, et les préoccupations de confidentialité sont de plus en plus élevées, sur les politiques, que Google met en œuvre sur son OS mobile.

eff-android

Plus tôt cette semaine, l’Electronic Frontier Foundation (EFF), une organisation, à but non lucratif, qui milite pour des droits numériques améliorés pour les utilisateurs, a publié un article intitulé « Awesome Privacy Tools dans Android 4,3 + », dans lequel il loue Google, d’avoir introduit des options pour donner aux utilisateurs plus de contrôle sur les données qui pourraient être accessibles et utilisées par les applications tierces installées sur leurs appareils. Dans cet article, Peter Eckersley du FEP a notamment écrit :

« À ce jour, il y n’a eu aucun moyen d’exécuter des applications sur Android avec des contrôles de confidentialité réelle et fiable. Android dans sa version 4.3 ou supérieure va dans la bonne direction, en laissant le choix aux utilisateurs d’installer des applications tout en refusant les tentatives par ces apps de collecter les données de l’utilisateur. »

Ce louange ne dura pas très longtemps. Dès le lendemain, Eckersley, a publié un article de suivi, constatant que Google avait enlevé complètement ces « App Ops »,  dans le dernier OS 4.4.2 Android, et qui est en cours de déploiement sur les nouveaux Nexus.

eff-android-2

Après que la FEP ait contacté Google sur cette suppression, un porte-parole de la compagnie a déclaré que les outils « App Ops » avaient été « lancées par accident » en version 4.3 Android, et qu’il ne s’agissait que d’une fonctionnalité expérimentale qui pourrait finir par faire plus de mal que de bien, en perturbant le bon fonctionnement de certaines applications. Curieusement, cette réponse ne contribue guère à expliquer pourquoi Google a supprimé cette fonction « accidentelle » dans ses versions ultérieures Android, 4.3.1, 4.4 et 4.4.1 qui sont apparues depuis la version 4.3,  à la fin du mois de juillet.

Qualifiant par ailleurs de « suspectes » cette réponse, la FEP  « pense qu’il n’y a rien qui justifie la suppression de cette fonction, plutôt que de l’améliorer ». Elle a également estimé que « le fait que l’utilisateur ne peut pas désactiver les autorisations de certaines app est un trou béant dans le modèle de sécurité d’Android, et ainsi les données de plus d’un milliard d’utilisateurs sont aspirées. C’est plutôt embarrassant, c’est pourtant ce que Apple a réussi à corriger dans iOS. »

Ses commentaires soulignent la pratique de certaines applications qui réclament l’accès aux données qui sont apparemment non reliées et inutiles pour leur fonctionnement, comme condition pour l’installation. Les utilisateurs peuvent de fait s’interroger, par exemple, pourquoi une application de « base » comme la lampe de poche a besoin d’accéder à leurs  listes de contacts.

Le mot final de Eckersley sur cette affaire met en évidence le choix plus difficile que rencontrent les utilisateurs d’Android. Les versions plus récentes de l’OS ne peuvent pas ajouter ou supprimer ces caractéristiques. Pourtant elles apportent également des packages de sécurités améliorées et des corrections de bugs. « Pour le moment, » dit-il, « les utilisateurs devront choisir entre la protection de la vie privée ou la sécurité sur les appareils Android, mais pas les deux en même temps. Google, a pourtant la bonne solution pour y remédier c’est une évidence. »

Si la firme de Mountain View, qui s’enorgueillit de « ne faire aucun mal » se décidait enfin à rétablir la fonctionnalité « App Ops », afin pour fournir à ses utilisateurs une utilisation plus confortable, de sécurité et de confidentialité sur les futures versions d’Android, ce serait bien, mais cela reste à voir.

via

A propos de Reporter 2780 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

1 Comment

Poster un Commentaire