4G : Free, souhaite jouer les trublions… mais en a-t-il la capacité !

Si le reportage consacré, jeudi soir dans « complément d’enquête  » sur France 2, sur le déploiement de la 4G et surtout aux difficultés rencontrées par les opérateurs, avec, en ligne de mire, l’enquête de l’UFC-Que Choisir, c’est surtout l’intervention de Xavier Niel qui fait aujourd’hui parler d’elle.

00FA000004863866-photo-xavier-niel

Xavier Niel

Invité du programme, le PDG de Free a laissé entendre qu’une offre 4G allait arriver aussi  chez Free Mobile, et que cette dernière serait proposée avec la même stratégie que pour les offres 3G.

Le quatrième opérateur laisse visiblement le temps à ses concurrents de s’installer pour mieux les prendre de cours : « On les laisse remonter leurs prix, et quand ce sera chose faite, on recommencera à les diviser par deux. On ne va pas se priver, si ? » a-t-il lancé, non sans un certain amusement.

Sans surprise, Xavier Niel accuse donc SFR, Orange et Bouygues-Telecom de se lancer rapidement dans la course à la 4G pour « augmenter les prix » et faire « toujours plus de bénéfices ». Mais le quatrième opérateur de l’entend pas de cette oreille, et compte à nouveau prouver qu’il est possible de proposer des tarifs nettement en dessous de ceux de la concurrence.

Il faudrait qu’il annonce aussi que le Groupe Iliad n’est pas là aussi pour faire de l’argent… Mais c’est une autre histoire ! Le tableau ci-dessous est assez évocateur de l’état du déploiement.

06858190-photo-deploiement-antennes-4g-1e-novembre-2014

Pour y parvenir, il faudra cependant que Free Mobile s’active vraiment du côté du déploiement de ses antennes 4G. Les résultats de l’observatoire de l’ANFR indiquaient début novembre que le quatrième opérateur est à la traîne par rapport à ses concurrents, avec seulement 1 336 antennes déployées dont 14 seulement en service, à ce rythme-là, il peut annoncer des prix, il n’est pas en capacité d’offrir le service. La route sera bien longue avant de voir un forfait 4G chez Free Mobile.

Il faut toutefois noter qu’il est plus facile d’arriver dans un secteur déjà bien pourvu et/ou toutes les infrastructures ont été faites… Fatalement le coup de reviens n’est plus le même pour l’opérateur qui s’affranchit d’investissements lourds ! Et quand on voit le retard pris aussi sur la 3G, cela laisse penseur !

Quoi qu’il en soit, toutes les opérations de marketing de Free auront pour effet de faire baisser la note chez les autres opérateurs…

via

A propos Reporter 2782 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*