92 % des malwares mobiles concerneraient Android !

La rançon du succès certainement, mais ce n’est pas une bonne nouvelle pour les utilisateurs d’Android.

04962624-photo-android-malware-ver-worm-sq-gb-logo

L’équipementier Juniper Network Mobile vient de publier son étude annuelle dressant le bilan des menaces ciblant les mobiles. Alors qu’en 2011, le nombre global de malwares repérés avait augmenté de 155 %, entre mars 2012 et mars 2013, cette augmentation s’élevait à 614 %. Plus précisément, les analystes ont repéré 276 259 applications vérolées sur 1,85 million d’applications passées au crible.

Le système Android devenant de plus en plus populaire, il est également le plus ciblé par les hackers. En 2010, 24 % de l’ensemble des malwares mobiles ciblait l’OS de Google contre 47 % en 2011 et 92 % en mars 2013. Ces applications vérolées seraient principalement hébergées sur des plateformes de téléchargement alternatives. Juniper explique en avoir repéré plus de 500, la plupart étant hébergées en Chine et en Russie.

06083806-photo-android-malware

Comme on peut s’en rendre compte avec les deux illustrations ci-dessus la progression est alarmante, puisque celle-ci est passée aujourd’hui à 92 %.

 73 % de ces malwares se présenteraient sous la forme de faux fichiers d’installation ou de générateurs d’envoi de SMS surtaxés. Juniper toujours lui met en cause l’écosystème fragmenté d’Android en expliquant que celle-ci « empêche une vaste majorité des terminaux d’obtenir de nouveaux outils de sécurité fournis par Google ».

Information ? Ou intox ? En tout cas cela mérite d’y réfléchir à deux fois avant de télécharger un fichier sur un site « exotique ». Alors je ne saurais que vous conseiller la plus grande prudence pour éviter bien des déconvenues.

Source

A propos de Reporter 2780 Articles
Que de temps passé à tester des mobiles ! Le plus ancien... Un antique GSM Nokia 2010 en 1994... Jusqu'au Lumia 950 XL actuel... en passant par plusieurs mobiles sous Android et même un iPhone

4 Comments

  1. Le fait que ce soit l’OS le plus répandu est une cause, mais pas la seule, Combien de fois l’utilisateur s’est retrouvé avec des failles de sécurité émanant du fabricant ? Android c’est bien, mais c’est une passoire dès qu’on y tripote.

  2. Forcément, ceux qui téléchargent des trucs depuis des markets « pirates » pour avoir les applis gratuites, ils s’exposent aux virus et autres malwares.

    C’est pas parce qu’Android est un OS « ouvert » qu’il faut faire nimp’ avec lool

  3. Je rejoins FrenchAddict. Le système est laisse le choix aux utilisateurs de d’installer ce qu’ils veulent. Après à eux de faire attention. La majorité ne lisent pas les permissions qu’ils donnent aux applications.
    J’ai souvenir d’une très utile qui permettait de suivre sa conso, elle a été « recompilée » par des petits malins et balancée sur des sites de warez avec une fonction d’envoie de sms surtaxés. Et c’est le vrai éditeur qui a été pris à partie par les utilisateurs mécontent.

Poster un Commentaire