De l’utilité des applis ?

marche2

 

Que ce soit Apple, Microsoft, Google ou encore RIM, tous ont leur « market » avec leur cortège d’applications, toutes aussi utiles qu’inutiles, et bien souvent c’est inutile.

Un « market » de nos jours, est synonyme d’existence, sans lui et ses applis pas de répit pour l’OS,  et pourtant Windows Mobile a fonctionné pendant des années de cette manière. Le besoin est naît.

Prenez garde tout de même à ne pas confondre quantité et qualité, les utilisateurs lambda  qui doivent représenter pas loin de 90%, contre 10% de geeks, utilisent les mêmes applications tout store confondus, ce sont les « indispensables », terme étrange quand on sait que l’air est indispensable à la survie.

Il est des applications qu’il est difficile de remplacer, un jeu par exemple, un éditeur de documents, un logiciel de pseudo retouche. Ce que l’on appelle logiciel au sens propre du terme.

Il existe, vous l’avez sûrement remarqué, d’autres applications dont l’utilité est pour le moins discutable, ce sont les applications web ou webapp, comme celles de Génération mobiles par exemple. Il est fort possible de s’en passer, nos appareils actuels ne bronchent pas lorsqu’il s’agit de charger une page web complexe, pire encore quand le site a une version mobile.

Mis à part le « j’ai une appli sur le store comme le voisin » quel en est l’intérêt ?

L’intérêt le voici,  c’est quand ces webapp utilisent de fonctions comme les notifications, une valeur ajoutée que les sites ne peuvent pas nous fournir, mode bureau ou mobile. Les gens de nos jours aiment être informés en temps réel, par mail, par tweets, par notifications ou par live tile.

Elles doivent aussi être d’une ergonomie sans faille, navigation aisée sans prise de tête, nous faire oublier que ce n’est qu’une simple retranscription d’un site.

Et vous, est ce que les webapp ont changé vos habitudes, ou continuez vous tout simplement à surfer via votre navigateur ?

 

Inspiration

 

NDLR : Je vous ferais grâce de l’aspect financier de la chose, c’est un sujet que je n’aime pas aborder.

A propos de Gen_Mob 1381 Articles
Créateurs, administrateurs du site Génération mobiles, sous ce pseudo se cachent en réalité quelques passionnés de nouvelles technologies dites "connectées" dont la principale reste les "Smartphones" sans distinction de marque. Toujours soucieux de faire partager leur passion, ces "anonymes" font tout pour vous renseigner via l'autre plateforme : Le forum Génération mobiles

10 Comments

  1. Belle démonstration à laquelle j’adhère sans conditions…

    Il y a tant d’applications inutiles sur tous les market ou store…

    Nous en sommes rendus à la politique du chiffre… le mien en a plus que le tien… Mais combien sont indispensables et vraiment utiles.

  2. On est bien d’accord, cependant comme le dit l’article, j’aime être mis au courant par notification au lien d’aller chercher l’info.
    Là où je ne comprend pas, c’est toutes les doublons et triplon d’application inutiles comme des boites à prout ou autre vuvuzela.
    Un ménage serait effectivement le bienvenu

  3. Je ne serais pas contre effectivement contre un peu de ménage, mais à ce moment là se sera pris comme de la censure et tout le monde va crier au loup ! Par contre, quand je pense ménage, je aussi pense applications mal conçues ou qui ne seraient pas mises à jour à une fréquences données (par exemple à la sortie des mises à jour majeures de l’OS).

  4. Android est encore trop permissif au niveau de l’ergonomie des applications tandis que WP et iOS imposent mieux leurs guidelines. Ça offre plus de liberté aux développeurs mais c’est plus difficile pour l’utilisateur de s’y retrouver, surtout en terme de navigation. Sans parler des appli iOS passées à la moulinette magique pour être portées sur toutes les plateformes.

    _________________________________
    Envoyé depuis l’application Génération mobiles pour Android

  5. Pour répondre à la question, personnellement la notification en temps réel de plusieurs webapps m’importe peu.
    Par contre, un lecteur de flux qui regroupe toutes mes sélections et que je peux consulter d’un coup d’œil, ça m’intéresse.

  6. Les applications disponibles sur les grands market sont les vaches à lait des quatre éditeurs d’OS d’aujourd’hui. Leur marge sur ces dernières et proche de l’infini puisqu’ils ont des coûts de développement quasi nul et touchent un pourcentage sur chaque vente moyennant la fourniture de la devanture commerciale et le management du flux financier. Les fournisseurs de Hard touchent zéro.

    La question n’est pas temps combien il y en a mais combien rapportent vraiment. Dans l’état actuel du marché moins de 10% des applis rapportent plus de 90% du chiffe d’affaire global dont Apple et Google en attendant MS se partagent la part du lion. Il est probable que les « Markets » écrèmeront naturellement ce qui est sans intérêt.

    Les web app pour le moment sont plus informatives que commerciales leur bénéfice est bien sur la notification Temps réel qui intéresse certains mais relativement peu le grand public (encore que j’aime bien savoir quand passera mon prochain bus) .

    Très rapidement et c’est déjà le cas vont se développer les applications de transaction commerciales qui entre autre et c’est la grande peur des banquiers vont remplacer la carte de crédit par le téléphone, l’intermédiaire devenant l’opérateur téléphonique : grosse bataille en perspective. Les comparaisons instantanées de prix à partir de la lecture du code bar sur un rayon sont déjà opérationnelles aux US. Pour répondre à Amazon qui fourni l’appli gratuite, Best Buy, Wall Mart et autres Target ont du aligner leur prix rayon sur le prix on line d’amazon en temps réel . Ca c’est pas de l’appli pour geeks mais bien pour le grand public et ça vient rapidement. Dernier point qui demanderait un développement en soi et qui sera un gros consommateur de puissance est tout ce qui touche au monitoring on line des paramètres de santé des millions de seniors qui ne sont pas geeks mais qui seront branchés au sens propre comme au sens figurés très bientôt.

  7. Si non, concernant les markets, ce qui me chagrine avec Android, c’est l’outil de recherche qui se trouve noyer au point de mettre en avant des applis dont, le nom différé completement, de celui inscrit, au point de ne pas trouver l’appli qui existe belle et bien.
    Sur WP c’est différent. La recherche est plus dur d’un côté, mais moins cassé G…le de l’autre.

    Niveau utilité, heureusement qu’il y en a. Et il y en a beaucoup de très utile sur Android. J’entend par là, que « powerAMP » par exemple, vient s’ajouter en substitue du lecteur par défaut, et apporte un vrai +. Je ne connais iOS. Mais WP à ce niveau ne propose que des appli musique, strictement similaire à l’appli d’origine « zune ». L’interface diffère un peu mais aucune option. Pas de réglage.prédéfini. et donc même pas d’equalizer. Heureusement qu’il y a d’autre type d’aplis sur WP pour rattraper la chose. (cette je ne les trouvent pas convaincante, mais ça n’engage que moi. Affaire de goût à ne pas traiter ici).

    Les utiles sont nombreux, et effectivement, un vrai nettoyage s’impose. Je ne voudrai pas d’un nettoyage en dépit du bon-sans.

Poster un Commentaire