Le Nexus One en orbite

NexusSpace

Dans un peu moins d’un mois, le satellite Strand-1 (dont nous vous avions déjà parlé) devrait décoller afin de se mettre en orbite. Sa particularité est que ce satellite sera très petit et embarquera un Smartphone : Le Nexus One. Nous devons cette idée aux chercheurs de l’université de Surrey Space Centre et de la Survey Satellite Technology limited qui l’ont développé et qui aura pour principale mission de collecter des données en vue de les analyser.
L’appareil photo du Nexus One sera mis à rude emploi car il prendra des photos de la terre et de la lune. Enfin, cette expérience permettra de voir comment se comporte ce Nexus One dans un environnement aussi hostile que l’espace.
Il est à noter que l’exploitation de ce smartphone se fera en deux étapes : la première étapes se fera sous Linux avant que la main soit donnée à android pour la suite de l’expérience, le tout piloté depuis l’Angleterre.

Quand on voit qu’un Nexus One à des spécifications technique suffisantes pour ravir les chercheurs de ses universités, pensez vous que la course à la puissance que nous impose les constructeurs soit vraiment nécessaire?

A propos de Gen_Mob 1381 Articles
Créateurs, administrateurs du site Génération mobiles, sous ce pseudo se cachent en réalité quelques passionnés de nouvelles technologies dites "connectées" dont la principale reste les "Smartphones" sans distinction de marque. Toujours soucieux de faire partager leur passion, ces "anonymes" font tout pour vous renseigner via l'autre plateforme : Le forum Génération mobiles

3 Comments

  1. Cet appareil est probablement d’une puissance très largement supérieure à celle dont disposaient les astronautes qui se sont posés sur la lune.

    C’est très impressionnant mais c’est un gâchis monstrueux quand on voit que cette puissance est exploitée pour regarder des vidéos, prendre des photos, envoyer des messages de quelques centaines de signes, faire tourner des jeux, au graphisme certes époustouflant, les réactions de la bête tutoient le millième de seconde, mais dont on doit se demander si on a vraiment besoin !

    Bien sûr, la puissance coûte de moins en moins cher, mais la produire pollue, l’utilisation consomme du courant et on réduirait certainement beaucoup les coûts la pollution et le gaspillage d’énergie si on acceptait, par exemple, un temps de réponse un peu plus ‘raisonnable’ …

    Mettre une telle puissance dans une machine qui n’a « que des yeux et des oreilles mais ni bras ni jambes » est un non sens en soi car elle ne produit que pour elle et pour son maître ! C’est un gros ordinateur avec un potentiel de sortie très réduit !

Poster un Commentaire